Les populations afrodescendantes du Venezuela : une réflexion sur l’identité noire

Les populations afrodescendantes du Venezuela : une réflexion sur l’identité noire

Les populations afrodescendantes du Venezuela : une réflexion sur l’identité noire

Les populations afrodescendantes du Venezuela : une réflexion sur l’identité noires

| Ajouter

Référence bibliographique [9994]

Jacques, Jacinthe. 2010. «Les populations afrodescendantes du Venezuela : une réflexion sur l’identité noire». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de sociologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[C]e projet désire surtout examiner différents lieux culturels dans lesquels la discrimination raciale est particulièrement apparente. Du discours populaire en passant par l’industrie touristique et les concours de beauté jusqu’à la politique nationale, la recherche tente de démontrer que malgré certaines avancées depuis l’avènement d’Hugo Chavez au pouvoir, il subsiste un processus actif de discrimination raciale dans la réalité actuelle.»

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon de cette recherche comprend 25 acteurs-actrices de la société civile impliqué-e-s auprès de la Red de Organizaciones Afro-Venezolanas et 18 citoyens et citoyennes vivant dans le comté de Andrés Bello dans la région de Barlovento.

Instruments :
Guide d’entretien
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Réflexion critique

3. Résumé


«Ce mémoire se veut un reflet général sur la situation de la diaspora africaine dans les Amériques et plus particulièrement sur les populations noires dans l’espace social vénézuélien. […] Cette étude vise à combler cette lacune en établissant un certain nombre de constats empiriques et en les interprétant à la lumière d’un cadre théorique qui fait intervenir les enjeux de pouvoir. Cette recherche répond également à un besoin pressant de mieux comprendre les enjeux réels qu’englobe la pauvreté au Venezuela. De plus, elle correspond à une contribution dans la lutte pour la reconnaissance des différentes identités qui forment la société vénézuélienne. Elle contribue à l’éveil des consciences pour mettre un frein aux attitudes qui stigmatisent les communautés noires des sphères socialement valorisées par la société. Enfin, cette étude a l’ambition de faire connaître hors des frontières du Venezuela une population trop longtemps ignorée ainsi qu’un combat identitaire qui a obtenu peu d’écho.» (p. viii) La famille est un thème abordé à plusieurs reprises dans ce mémoire, notamment l’influence familiale sur l’apparence physique et sur les normes de beauté des jeunes filles. Il est également question de la discrimination raciale au sein même des familles qui dévalorisent les traits africains.