Les traditions, les institutions et les hommes

Les traditions, les institutions et les hommes

Les traditions, les institutions et les hommes

Les traditions, les institutions et les hommess

| Ajouter

Référence bibliographique [9956]

Poznanska Parizeau, Alice. 1972. Les traditions, les institutions et les hommes. Chicoutimi (Québec): Classiques des sciences sociales, coll. Les sciences sociales contemporaines.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Dans les pages qui suivent, nous allons essayer d’analyser les structures de cinq systèmes [de traitement de la délinquance juvénile] et de dégager, grâce à l’approche comparative, les tendances observables.» (p. 11)

Questions/Hypothèses :
«Qu’est-ce que la délinquance juvénile? Quelle est la responsabilité de la société à l’égard des mineurs et dans quelle mesure elle accepte de l’assumer?» (p. 181)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


L’auteure tente de dégager les différentes tendances observables en matière de prise en charge de la délinquance juvénile en étudiant les politiques de prévention adoptées en Belgique, en France, en Grande-Bretagne, en Suède et au Canada. C’est à travers ces politiques de prévention, croit l’auteure, «[...] que s’affrontent les philosophies ayant trait au partage des responsabilités entre la cellule familiale et l’ensemble de la société en tant que telle. Par ailleurs, contrairement à la plupart des études concernant la délinquance juvénile, nous allons essayer de nous demander non pas pourquoi la maladie sociale de la déviance des jeunes existe ni quelle est son importance, mais plutôt dans quelle mesure la réaction sociale est responsable des drames que vivent chaque jour des milliers d’enfants dont la plus grande ’faute’ consiste à être issus de familles qui n’ont pas pu, voulu ou su remplir leur tâche.» (p. 12)