Les conséquences psychologiques du divorce parental chez les adolescents

Les conséquences psychologiques du divorce parental chez les adolescents

Les conséquences psychologiques du divorce parental chez les adolescents

Les conséquences psychologiques du divorce parental chez les adolescentss

| Ajouter

Référence bibliographique [9879]

Fortin-Kerouac, Carole. 1981. «Les conséquences psychologiques du divorce parental chez les adolescents». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Faire une recension théorique des ouvrages portant sur les effets psychologiques du divorce parental chez les adolescents.

Questions/Hypothèses :
- Comment réagit l’adolescent lors de la rupture du noyau familial et quelles en sont les conséquences pour lui?
- « Que ce passe-t-il donc pour l’adolescent(e) qui se retrouve du jour au lendemain dans une nouvelle situation : vivre quotidiennement avec un seul parent et ne rencontrer l’autre qu’à l’occasion de certaines circonstances parfois trop rares pour lui. » (intro)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Principaux ouvrages théoriques sur le sujet (Sorosky, Steinzor, Goode, Wallerstein et Kelly...)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Il est proposé, dans le cadre de cet essai, de faire une recension théorique de tout ce qui a été écrit sur le sujet par les principaux auteurs, tels Sorosky, Steinzor, Goode et Wallerstein et Kelly. Une attention particulière sera également portée sur le vécu émotionnel de l’adolescent qui vit dans un milieu familial où règne la discorde entre les conjoints. [...] En seconde partie, quelques idées seront élaborées de façon plus personnelle sur les thèmes qui semblent les plus pertinents et, pour ce faire, il sera utile de se référer à certaines théories du développement déjà énoncées par Erikson, Blos, Anna Freud, Conger et Jersild. Quelques témoignages d’adolescents et de parents qui ont vécu cette situation de rupture familiale seront insérés afin de concrétiser les opinions émises. Cette étude se fixe pour but ultime d’éclairer les spécialistes de la santé mentale et de servir d’instrument de travail sur le plan clinique lors de consultations futures avec les adolescents. Elle pourrait également devenir utile aux parents qui se retrouvent démunis lorsqu’ils désirent fournir une aide adéquate à leurs enfants qui se retrouvent dans cette situation difficile. » (intro)