La sexualité, l’interaction conjugale et la planification des naissances en milieu défavorisé urbain québécois

La sexualité, l’interaction conjugale et la planification des naissances en milieu défavorisé urbain québécois

La sexualité, l’interaction conjugale et la planification des naissances en milieu défavorisé urbain québécois

La sexualité, l’interaction conjugale et la planification des naissances en milieu défavorisé urbain québécoiss

| Ajouter

Référence bibliographique [9872]

Gourgues, Jules-H. et Cloutier-Cournoyer, Renée. 1981. «La sexualité, l’interaction conjugale et la planification des naissances en milieu défavorisé urbain québécois». Dans La sexualité au Québec : Perspectives contemporaines , sous la dir. de Joseph Josy Lévy et Dupras, André, p. 337-350. Longueuil, Québec: Les Éditions IRIS.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Question/Hypothèse :
Les succès ou les échecs en planification des naissances dépendent de l’interaction conjugale des couples interviewés.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
250 couples de milieu défavorisé d’âge moyen de 31 ans pour les femmes et de 34 ans pour les hommes avec un revenu inférieur à 39 000.00$

Instruments :
Entrevue individuelle à l’aide d’un questionnaire semi-structuré adapté à partir de celui de Reuben Hill et al (1959) et J. Mayone Stycos (1955)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu, analyse descriptive

3. Résumé


Cette recherche postulait au point de départ que les succès ou les échecs en planification des naissances dépendent de l’interaction conjugale des couples. Les résultats démontrent que les variables d’interaction conjugale utilisées dans cette étude ne semblent pas être les seuls facteurs de prédiction de l’ensemble des comportements de fécondité comparativement aux autres variables considérées : variables socio-économiques, objectifs de fécondité, connaissances des attitudes contraceptives des femmes, des hommes ou des couples. Cependant, aucun de ces 3 blocs de variables ne réussit à prédire à lui seul l’ensemble des comportements contraceptifs. Il semblerait que l’homme exerce une influence prépondérente sur la planification des naissances.