La famille grecque de Montréal

La famille grecque de Montréal

La famille grecque de Montréal

La famille grecque de Montréals

| Ajouter

Référence bibliographique [9792]

Ioannou, Tina. 1982. «La famille grecque de Montréal ». Critère, no 33, p. 141-145.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Examiner les valeurs de base de la famille traditionnelle grecque pour ensuite analyser les différentes transformations qui s’offrent à elle

2. Méthode


Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


La cellule familiale grecque est très fermée et traditionnelle. Ces familles vivent regroupées dans certains quartiers. Elles opèrent selon une structure patriarcale où l’homme exerce une autorité quasi totale sur sa femme et ses enfants. Les conditions de vie des femmes sont difficiles, car elles doivent à la fois travailler à l’extérieur et assumer l’éducation des enfants et la totalité des tâches ménagères. Elles sont souvent nerveuses et dépressives. On encourage les enfants à parler le grec et à participer aux activités culturelles grecques. Les valeurs véhiculées à l’école et à la maison sont souvent contradictoires. La vie sociale des familles grecques du Québec est restreinte à la parenté. Les mariages mixtes ne sont pas encouragés.