Évaluation de la mise en œuvre du programme Mon école à pied, à vélo! dans 40 écoles primaires des régions de la Capitale-Nationale et de Montréal

Évaluation de la mise en œuvre du programme Mon école à pied, à vélo! dans 40 écoles primaires des régions de la Capitale-Nationale et de Montréal

Évaluation de la mise en œuvre du programme Mon école à pied, à vélo! dans 40 écoles primaires des régions de la Capitale-Nationale et de Montréal

Évaluation de la mise en œuvre du programme Mon école à pied, à vélo! dans 40 écoles primaires des régions de la Capitale-Nationale et de Montréals

| Ajouter

Référence bibliographique [97]

Royer, Ann, Manceau, Luiza Maria, Gilbert, Guy et Barbonne, Rémy. 2011. Évaluation de la mise en œuvre du programme Mon école à pied, à vélo! dans 40 écoles primaires des régions de la Capitale-Nationale et de Montréal. Québec: Gouvernement du Québec, Direction régionale de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce document fait état de l’évaluation de la mise en œuvre du programme Mon école à pied, à vélo!, lequel vise à promouvoir les déplacements actifs entre le domicile et l’école auprès des enfants du primaire [de la Capitale-Nationale et de Montréal].» (p. 19)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les auteurs ont réalisé trente-huit «[…] entrevues semi-structurées […] auprès de vingt-quatre directeurs, sept directeurs adjoints, deux éducateurs physiques, deux parents, un éducateur spécialisé et un responsable de service de garde impliqués dans le programme Mon école à pied, à vélo!, et ce, tant dans la région de Montréal (vingt écoles) que dans la Capitale-Nationale (vingt écoles).» (p. 29)

Instruments :
- Guide d’entretien semi-directif
- Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Les auteurs ont articulé leur étude sur trois axes, d’abord sur les conditions favorables à l’implantation et à la pérennisation du programme. Ensuite, ils ont évalué l’application des recommandations fournies par le programme et les bénéfices du programme. «Ces recommandations, visant à améliorer la sécurité autour des écoles, se rapportaient tant à la sensibilisation des parents et usagers de la route qu’aux installations favorables aux piétons et cyclistes.» (p. 75) À noter que «[d]ans plusieurs endroits, des recommandations émises dans les plans de déplacement remis aux écoles participantes ont été suivies […].» (p. 75) Selon les auteurs, la perception des «[…] bénéfices est d’autant plus importante qu’elle influence tant la décision de participer à un programme comme Mon école à pied, à vélo! que celle de poursuivre sa mise en œuvre. […] Finalement, les données recueillies ont permis de déterminer des pistes d’action à privilégier pour assurer le succès de la participation au programme […].» (p. 75) À noter que ce programme vise plus particulièrement les familles précaires.