L’inceste : trouver un lieu de parole

L’inceste : trouver un lieu de parole

L’inceste : trouver un lieu de parole

L’inceste : trouver un lieu de paroles

| Ajouter

Référence bibliographique [9663]

Fortin, Ghislaine. 1984. «L’inceste : trouver un lieu de parole ». Santé Mentale au Québec, vol. IX, no 2, p. 57-63.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

2. Méthode


Echantillon/Matériau :
4 filles et 1 garçon, âgés de 14 à 22 ans provenant de la clinique des jeunes de St-Denis

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Les enfants constituent la population la moins organisée et la plus exploitée face à l’échec d’une société incapable d’envisager de façon réaliste le phénomène de la sexualité humaine » (p. 19). S’il a été pénible pour un enfant de vivre une situation incestueuse, il est également très pénible d’en parler. Ce sont de ces enfants qui ont maintenant grandi dont il est question dans cet article. Ils portent tous depuis longtemps le poids de leur secret. Les auteurs ont essayé de trouver un moyen de leur permettre de s’en dégager ou à tout le moins de le partager.