Recherche exploratoire sur les jeux père-enfant et mère-enfant à l’âge de trois mois

Recherche exploratoire sur les jeux père-enfant et mère-enfant à l’âge de trois mois

Recherche exploratoire sur les jeux père-enfant et mère-enfant à l’âge de trois mois

Recherche exploratoire sur les jeux père-enfant et mère-enfant à l’âge de trois moiss

| Ajouter

Référence bibliographique [9656]

Gaydos, Sylvie. 1984. «Recherche exploratoire sur les jeux père-enfant et mère-enfant à l’âge de trois mois». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de ce travail est donc de jeter un peu de lumière sur le comportement du père avec son enfant de trois mois lors de leurs séances de jeux. [...] La présente recherche visera donc à préciser davantage les aspects qualitatifs et quantitatifs des jeux père-enfant, ainsi que la réaction du bébé aux jeux et aux partenaires. » (p.1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
12 pères et 12 mères en dyade avec leur enfant de 3 mois.

Instruments :
Lamb, 1976
Gustafson et. al., 1979

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Afin d’élargir le peu de connaissances qui existe sur les activités du père et sur ses relations avec son jeune enfant, douze pères et douze mères furent filmés lors d’une séance de jeux avec leur enfant de trois mois. Les enregistrements de chaque dyade étaient faits en milieu naturel, c’est à dire au foyer même de l’enfant et duraient huit minutes. Ces observations ont permis d’obtenir des détails sur la qualité des jeux de chaque parent, leur quantité, leur durée et sur la réponse de l’enfant aux jeux de chaque partenaire. Dans le but de mieux les situer, les séances de jeux père-enfant furent alors comparées avec les séances mère-enfant. Les résultats indiquent qu’il semble exister peu de différences entre les jeux père-enfant et les jeux mère-enfant. Seule la durée est différente en ce sens que les mères jouent plus longtemps que les pères. Ces résultats suggèrent que le père s’avère être aussi habile et compétent que la mère en ce qui concerne les jeux avec son enfant de trois mois. »