La facilitation de l’extériorisation du vécu paternel face à l’enfant inadapté

La facilitation de l’extériorisation du vécu paternel face à l’enfant inadapté

La facilitation de l’extériorisation du vécu paternel face à l’enfant inadapté

La facilitation de l’extériorisation du vécu paternel face à l’enfant inadaptés

| Ajouter

Référence bibliographique [9632]

Plouffe, Danielle. 1984. «La facilitation de l’extériorisation du vécu paternel face à l’enfant inadapté». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Le but de la recherche est une étude de facilitation de l’extériorisation du vécu paternel face à leur enfant inadapté » (résumé)
- « [...] tenter de découvrir ce que ressentent les pères d’enfants ayant des problèmes d’inadaptation » (résumé)

Questions/Hypothèses :
« A) Sachant que le vécu induit le vécu (Dechberry, 1974), nous croyons qu’il y aura une plus grande quantité de contenu vécu lors du modeling II, comparativement au modeling I et aux autres groupes sans modeling;
B) Nous croyons que dans le groupe sans modeling et modeling I, il y aura plus de contenu idéalisé et socialisé que le groupe modeling II où il y aura plus de contenu vécu;
C) Nous pensons que si un homme lit un document à contenu vécu d’un autre homme, qu’il extériorisera beaucoup plus de contenu vécu que s’il lit un texte d’une femme;
D) Nous pensons que les pères se considèrent comme très peu concernés face aux problèmes de leur enfant. Ils se sentent très peu impliqués;
E) À notre avis, les pères ignorent ce que ressentent leur épouse face à leur enfant. Il y a manque de communication entre eux. » (p. 21)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
20 pères ayant un ou plusieurs enfants avec troubles psychologiques

Instruments :
Guide d’entretien directif

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La procédure expérimentale est la suivante : quatre groupes de cinq sujets sont soumis à une situation expérimentale différente. Le groupe I a comme condition expérimentale: l’induction par simple consigne; le groupe II : l’induction par texte écrit; le groupe III : l’induction cumulée par écrit à partir d’un texte et précédée de la consigne; et le groupe IV a la même condition que le groupe précédent à l’exception que les cinq pères lisent le texte à contenu vécu de cinq mères. » (résumé)