Le développement cognitif des pré-adolescents : relations avec les attitudes et le comportement non-verbal du père

Le développement cognitif des pré-adolescents : relations avec les attitudes et le comportement non-verbal du père

Le développement cognitif des pré-adolescents : relations avec les attitudes et le comportement non-verbal du père

Le développement cognitif des pré-adolescents : relations avec les attitudes et le comportement non-verbal du pères

| Ajouter

Référence bibliographique [9619]

Tremblay, Richard E., Larivée, Serge et Grégoire, Jacques C. 1984. «Le développement cognitif des pré-adolescents : relations avec les attitudes et le comportement non-verbal du père ». Bulletin de psychologie, vol. XXXVIII, no 368, p. 13-23.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Questions/Hypothèses :
« Nous postulons que le dogmatisme des pères et leur empathie seraient associés au développement cognitif de leur fils et que la communication non-verbale du père observée au cours d’interactions avec le fils serait associée au développement cognitif du fils aussi bien qu’aux attitudes dogmatiques et empathiques du père. »

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon se compose de 52 dyades père-fils. Les fils fréquentent tous le programme régulier de la première année du niveau secondaire. L’âge des fils varie entre 145 et 161 mois. L’âge des pères varient entre 34 et 62 ans (M=44.5). Tous les sujets proviennent de familles bi-parentales d’origine canadienne-française et résident dans la région de Montréal.

Instruments :
- Épreuves des permutations (Piaget +Inhelder, 1951);
- Échelle sur le dogmatisme de Rokearch (1960) : Une analyse de validité interne de la version québécoise a été effectuée (Larivée + Beltempo, 1980). Les alphas de Cronbach était de .80 et plus;
- Échelle de Mehrabian et Epstein (1972);
- Cotation des « évènements » et des « états » de comportement (Altmann, 1974) à partir de rubans magnétoscopiques.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


La présente étude cherchait à voir si le dogmatisme paternel est associé au développement cognitif de pré-adolescents (N=42) mesuré à l’aide d’une épreuve piagétienne. L’hypothèse de départ, à savoir que l’empathie et le dogmatisme des pères contribuent au développement cognitif de leur fils n’a pas été confirmée par les données. Il n’y a pas de corrélation significative entre le dogmatisme des pères, l’empathie des pères et le développement cognitif de leur fils pré-adolescent. Il existe cependant des corrélations significatives entre premièrement, le dogmatisme des pères et leurs comportements non-verbaux lorsqu’ils sont en interaction avec leur fils. »