''Quand la solution est devenue la question''. De l’adoption à la recherche des origines

''Quand la solution est devenue la question''. De l’adoption à la recherche des origines

''Quand la solution est devenue la question''. De l’adoption à la recherche des origines

''Quand la solution est devenue la question''. De l’adoption à la recherche des originess

| Ajouter

Référence bibliographique [9596]

Brunet, Lise, Dunberry, Yolande, Ehrhardt, Denyse, Maraval, Christine, Tremblay, Madeleine et Turcotte, Gérard. 1985. ''Quand la solution est devenue la question''. De l’adoption à la recherche des origines. Montréal: Centre de services sociaux du Montréal métropolitain, Service d’adoption.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Présenter un exposé de l’évolution de la pratique de l’adoption depuis les 25 dernières années, ainsi que les perspectives d’avenir. »

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
7 auteurs ayant participé au congrès de la Corporation professionnelle des travailleurs sociaux du Québec

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Ce document « [...] relate les points saillants qui ont marqué l’évolution de la pratique en adoption au cours des dernières années, les conditions actuelles de cette pratique et les défis auxquels elle se confronte ». Les services sociaux offerts à la population ont changé puisque les moeurs de la société ont évolué. Le but des auteurs est de « [...] présenter un exposé de l’évolution de la pratique de l’adoption depuis les 25 dernières années, ainsi que des perspectives d’avenir ». Tout d’abord, ce document fait un « [...] bref survol historique de l’évolution de la société québécoise et plus particulièrement celle des moeurs face à tout ce qui entoure l’adoption ». Le présent document contient des textes de différents auteurs qui abordent « [...] tour à tour les postulats en adoption, l’adoption sous toutes ses formes, la recherche d’antécédents socio-biologiques et les groupes bénévoles ». Au Québec, il ressort qu’il y a une diminution du nombre d’enfants québécois disponibles à l’adoption. Deuxièmement, on constate un « [...] nombre grandissant d’enfants soucieux de retracer leurs antécédants socio-biologiques ». Ces deux faits ont entraîné des modifications dans la pratique de l’adoption. Enfin, il semblerait que le but de ce collectif soit, en partie seulement, répondu. En effet, les réponses aux problèmes présents et futurs semblent moins faciles à cerner.