Enquête sur la famille. Conclusions préliminaires

Enquête sur la famille. Conclusions préliminaires

Enquête sur la famille. Conclusions préliminaires

Enquête sur la famille. Conclusions préliminairess

| Ajouter

Référence bibliographique [9595]

Burch, Thomas K. 1985. Enquête sur la famille. Conclusions préliminaires. Ottawa: Gouvernement du Canada, ministère des Approvisionnements et Services, Division des statistiques sociales, du logement et des familles.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Traiter du mariage, de la cohabitation, de la dissolution des unions, et des enfants élevés par des Canadiens et des Canadiennes (leurs propres enfants, les enfants adoptés et les enfants d’un autre lit).
- Aborder la question du « Départ du foyer« Des jeunes adultes.
- Examiner les relations entre la formation de la famille et le travail (les interruptions).
- Discuter des différences de comportements selon la région géographique et le niveau de scolarité. » (p. 10)

Questions/Hypothèses :
Comment la famille évolue au Canada?

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
14,000 répondants (environ 6,750 hommes et 7,250 femmes, âgés entre 18 et 65 ans)

Instruments :
Questionnaire: enquête téléphonique (février 1984)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Ce rapport présente certains des principaux résultats de l’Enquête sur la famille concernant les mariages, les unions libres et leur dissolution, l’éducation des enfants et leur départ du foyer, la cause et la durée des interruptions de travail et la relation entre les événements d’ordre familial et l’éducation. » (p. 33) Cinq dimensions sont discutées dans cette étude:
1. les mariages, unions libres et dissolutions des unions;
2. la maternité-paternité: élever ses enfants, les enfants d’un autre lit et des enfants adoptés;
3. le départ du foyer;
4. cesser de travailler, se marier et élever des enfants;
5. les différences entre les sous-groupes.
QUELQUES RÉSULTATS: « [...] le mariage est en général une institution stable dans la vie de la plupart des adultes canadiens. Environ 90% de tous les Canadiens qui se sont déjà mariés ne l’ont été qu’une fois. [...] Seulement environ un Canadien déjà marié sur dix et une Canadienne déjà mariée sur huit ont divorcé. » (p. 33) « Au Canada, dans la très grande majorité des cas, les parents élèvent leurs propres enfants. Par exemple, 67.5% de l’ensemble des femmes adultes ont, à un certain moment élevé leurs propres enfants, mais seulement 2.1% ont élevé des enfants d’un autre lit et seulement 2.5%, des enfants adoptés. » (p. 33) « Les femmes avaient en moyenne 23.6 ans à la naissance de leur premier enfant, mais 31.7 ans lors de l’adoption de leur premier enfant. Ces chiffres indiquent que les couples sans enfants attendraient que la possibilité d’avoir leurs propres enfants soit réduite avant d’adopter. Par conséquent, les enfants adoptés auraient des parents plus âgés que les autres enfants de la même génération. » (p. 33)