Les filles-mères : vivre à force de naître

Les filles-mères : vivre à force de naître

Les filles-mères : vivre à force de naître

Les filles-mères : vivre à force de naîtres

| Ajouter

Référence bibliographique [9523]

Asselin, Blandine. 1986. Les filles-mères : vivre à force de naître. Montréal: Éditions Fides.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Présenter le vécu des filles-mères, les situer en regard de la société et de l’Église et proposer des pistes d’intervention pour cheminer avec ces mères.

2. Méthode


Echantillon/Matériau :
- Quatre mères célibataires de la Petite Maison, centre d’accueil du Plateau Mont-Royal.
- L’auteure a également rencontrer des filles-mères qui n’étaient pas en contact avec cette institution (nombre non précisé).
- Des entrevues ont été faites avec 5 travailleuses sociale, une sexologue, les éducatrices de la Petite Maison et l’aumônier préposé à la pastorale auprès des étudiantes du Centre Rosalie-Jetté.

Instruments :
- Observation participante
- Entrevues

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Ce livre présente le vécu de mères célibataires accueillies par un centre de dépannage : la Petite Maison. Il situe ces femmes en regard de la société et de l’Église et propose des pistes d’intervention pour cheminer avec elles. À la lecture du compte-rendu de l’auteure, on constate que le problème des mères célibataires constitue un problème historique qui s’étend non seulement tout au long de la vie de la mère mais qui traverse aussi des générations entières. Ce livre montre également qu’il s’agit non seulement du problème privé de quelques individus mais d’un problème de société, de culture, voire d’ecclésiologie.