Participation du père aux tâches familiales et développement de l’identité sexuelle du jeune garçon

Participation du père aux tâches familiales et développement de l’identité sexuelle du jeune garçon

Participation du père aux tâches familiales et développement de l’identité sexuelle du jeune garçon

Participation du père aux tâches familiales et développement de l’identité sexuelle du jeune garçons

| Ajouter

Référence bibliographique [9497]

Côté, Marguerite. 1986. «Participation du père aux tâches familiales et développement de l’identité sexuelle du jeune garçon». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département de service social.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Evaluer l’impact d’une participation accrue du père aux tâches éducatives et ménagères sur le développement de l’identité sexuelle du garçon âgé de trois à six ans en milieu québécois francophone.

2. Méthode


Echantillon/Matériau :
60 familles intactes ayant au moins un garçon de trois à six ans. La moyenne d’âge de ces 60 garçons est de 54,6 mois. Il y a en moyenne 1,6 enfant par famille. Les pères ont une moyenne d’âge de 34,3 ans et les mères, de 32,9 ans. 8,3 % des hommes ont un revenu de moins de 10 000$; 18,3% des femmes ont un revenu de moins de 10 000$.

Instruments :
- Instrument sur le « Partage des tâches » (Réjean Tessier, 1983) administré aux pères et mères;
- « Développement de la constance du genre » (Slaby et Frey, 1975);
- « Échelle d’apprentissage des rôles sexuels » (Eldelbrock, Sugawara, 1978) administrés aux garçons.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3.Résumé
Le but de la recherche est de déterminer si une plus grande participation du père aux tâches familiales affecte les indices de développement de l’identité sexuelle du jeune garçon. Soixante familles ont été interrogées à ce sujet. Les résultats révèlent que, comparativement au jeune garçon dont le père participe moins, le jeune garçon dont le père participe davantage aux tâches familiales 1) arrive plus rapidement à comprendre que le genre est un attribut stable et permanent; 2) développe moins d’attitudes stéréotypées face aux rôles sexuels et considère comme masculins un plus grand nombre de rôles et d’activités; 3) discrimine aussi bien les stéréotypes masculins; 4) préfère tout autant les activités masculines. La participation du père aux tâches ménagères influence donc les indices de développement de l’identité sexuelle. Enfin, les évaluations selon le père et selon la mère sont toutes deux fortement liées à la conception que se fait le jeune garçon des rôles sexuels.