Le passage d’un monde à l’autre : l’expérience des travailleuses du sexe dans l’espace prostitutionnel à Québec

Le passage d’un monde à l’autre : l’expérience des travailleuses du sexe dans l’espace prostitutionnel à Québec

Le passage d’un monde à l’autre : l’expérience des travailleuses du sexe dans l’espace prostitutionnel à Québec

Le passage d’un monde à l’autre : l’expérience des travailleuses du sexe dans l’espace prostitutionnel à Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [945]

Bernard Laliberté, Véronique. 2010. «Le passage d’un monde à l’autre : l’expérience des travailleuses du sexe dans l’espace prostitutionnel à Québec». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département d’anthropologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]’objectif de la présente étude vise à analyser le processus par lequel les travailleuses du sexe laissent de côté leur vie « normale » pour s’insérer dans l’espace marginal de la prostitution et les différentes stratégies de négociation qui s’opèrent dans l’acceptation du nouveau statut de prostituée.» (p. ii)

Questions/Hypothèses :
Les questions de recherche formulées par l’auteure sont les suivantes : « Quelles sont alors les raisons pour lesquelles ces femmes intègrent ce monde [de la prostitution] ? Comment vivent-elles cette transition et comment la perçoivent-elles ?» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon de cette recherche se compose «de douze femmes, âgées de 18 à 46 ans [...]. Toutes ces femmes ont minimalement œuvré dans la ville de Québec. Neuf d’entre elles sont âgées de 25 à 34 ans, et trois autres ont 18, 37 et 46 ans.» (p. 34)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Ce projet de maîtrise se veut être une recherche exploratoire concernant l’expérience de femmes exerçant le travail du sexe en agence d’escortes dans la ville de Québec. […] Suivant le cadre conceptuel du rite de passage, l’analyse de l’expérience prostitutionnelle s’est effectuée en trois séquences distinctes : la rupture du groupe d’appartenance et l’insertion dans le milieu prostitutionnel, la gestion de l’expérience à travers la zone liminale ou l’entre-deux et finalement la négociation de la nouvelle identité de travailleuse du sexe.» (p. ii) Dans ce mémoire, diverses thématiques familiales des travailleuses du sexe sont abordées, dont le contexte familial d’origine, la gestion de la famille ainsi que leur situation matrimoniale.