La communication parents-adolescents

La communication parents-adolescents

La communication parents-adolescents

La communication parents-adolescentss

| Ajouter

Référence bibliographique [9376]

Cloutier, Richard et Groleau, Guylaine. 1987. «La communication parents-adolescents ». INTERFACE, vol. 8, no 3, p. 27-30.

Fiche synthèse

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Le membres de 206 triades père-mère-adolescent. Trois niveaux d’âge des adolescents étaient représentés : 12 ans (33 filles et 30 garçons), 15 ans (34 filles et 27 garçons) et 18 ans (47 filles et 35 garçons). L’âge moyen des mères était de 43,9 ans et celui des pères de 45,7 ans.

Instrument :
Questionnaire élaboré à l’École de psychologie de l’Université Laval.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Les auteurs de cet article présentent un aperçu des résultats d’une recherche récente entreprise en 1984. La relation parent-enfant et la socialisation, les conceptions de la relation parent-enfant et les styles parentaux sont d’abord traités. Par la suite, les résultats de la recherche sont présentés. « Dans la région de Québec, les membres de deux cent six triades mère-père-adolescent ont accepté de remplir individuellement le questionnaire élaboré à l’École de psychologie de l’université Laval. [...] L’analyse des réponses a été faite en fonction de ces questions : Quel est l’effet de l’âge de l’adolescent sur les échelles de mesure (possibilité, type de communication, satisfaction, poids décisionnel)? Les perceptions des parents diffèrent-elles de celles des jeunes? Quel est l’effet du sexe de l’adolescent et du parent sur les résultats?, etc. » Des résultats, il ressort entre autres que, « Les adolescents ne se font pas la même image que leurs parents de la communication entourant les décisions ». De plus, « Des deux parents, la mère ressort comme le parent principal dans la communication avec l’adolescent et ce, particulièrement pour la fille. [...] Enfin, il faut souligner que la communication est plus importante que la convergence des points de vue, d’où l’effet positif du style parental démocratique, qui favorise une telle communication. »