La pauvreté des femmes : la monoparentalité féminine

La pauvreté des femmes : la monoparentalité féminine

La pauvreté des femmes : la monoparentalité féminine

La pauvreté des femmes : la monoparentalité féminines

| Ajouter

Référence bibliographique [9281]

Saint-Jean, Lise. 1987. «La pauvreté des femmes : la monoparentalité féminine». Dans Les nouveaux visages de la pauvreté , sous la dir. de Madeleine Gauthier, p. 19-44. Québec: Institut québécois de recherche sur la culture.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
De quels moyens disposent les mères seules pour maintenir leur niveau de vie au-dessus du seuil de la pauvreté ou, dans le cas contraire, quelles contraintes les en empêchent? Quels moyens choisissent-elles pour remonter la pente?

2. Méthode


Echantillon/Matériau :
- Données de Statistique Canada
- 30 femmes chefs de famille monoparentale. 60% de celles-ci vivent sous le seuil de la pauvreté

Instruments :
Entrevue

Type de traitement des données :
Analyse descriptive

3. Résumé


Selon Statistique Canada, les femmes présentent toujours les taux de pauvreté les plus élevés. Après avoir fait état, à l’aide de statistiques, de la situation des femmes en famille monoparentale (perte affective, économique), l’auteure a interrogé des femmes chefs de famille monoparentale. Elle cherche à trouver les moyens dont disposent les mères seules pour maintenir leur niveau de vie au-dessus du seuil de la pauvreté, les contraintes qui les en empêchent ainsi que les moyens pour remonter la pente. 60 % d’entre elles vivent sous le seuil de la pauvreté. Les mères interrogées qui vivent avec une certaine aisance économique ont le même travail salarié qu’elles avaient maintenu lors de leur union. Celles qui sont pauvres tirent leur source de revenu de l’aide sociale et ont des qualifications très faibles. Une façon pour elles de trouver un travail plus rémunérateur serait d’acquérir une formation; cependant, ces femmes anticipent les difficultés et la fatigue que cette nouvelle situation entraînerait.