Les aspects professionnels et le moment d’une première maternité

Les aspects professionnels et le moment d’une première maternité

Les aspects professionnels et le moment d’une première maternité

Les aspects professionnels et le moment d’une première maternités

| Ajouter

Référence bibliographique [9277]

Spain, Armelle et Bédard, Lucille. 1987. «Les aspects professionnels et le moment d’une première maternité ». Revue des sciences de l’éducation, vol. XIII, no 1, p. 67-83.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Permettre d’explorer la problématique carrière/famille à l’aide de témoignages recueillis auprès de Québécoises.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Trente-six primipares d’origine québécoise et de langue française, inscrites à l’un des six Centres locaux des services communautaires ou au Département de santé communautaire de la région métropolitaine de Québec, accompagnées de leur conjoint (légal ou de fait), ont été choisies au hasard pour former les deux groupes : les ’hâtives’, âgées entre 18 et 25 ans, et les ’tardives’, âgées de 30 ans et plus à leur premier accouchement. » La moyenne d’âge des femmes est respectivement de 22 ans et six mois et 32 ans et trois mois. La moyenne d’âge des conjoints des hâtives est de 27 ans et dix mois et celle des conjoints des tardives de 33 ans et huit mois.

Instruments :
Entrevues semi-structurées

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Quelle place occupent les aspects professionnels -incluant occupationnel et scolaire- dans le moment choisi pour devenir mère? Des réponses ont été fournies dans le cadre d’une recherche à caractère phénoménologique, visant à comprendre le phénomène d’une première maternité par la comparaison entre les primipares ’hâtives’ et ’tardives’. Les témoignages recueillis auprès de 36 femmes et de leur conjoint par entrevues semi-stucturées ont été soumis à une analyse qualitative. Les résultats démontrent des liens étroits entre le moment d’une première maternité et le vécu professionnel dans ses composantes d’apprentissage, de formation ou d’investissement sur le marché du travail rémunéré. Cette interdépendance apparaît à travers les expressions des femmes elles-mêmes, auxquelles s’ajoutent les éléments d’analyse des profils scolaire et occupationnel. »