Manuel de référence sur la protection de la jeunesse

Manuel de référence sur la protection de la jeunesse

Manuel de référence sur la protection de la jeunesse

Manuel de référence sur la protection de la jeunesses

| Ajouter

Référence bibliographique [924]

Boisclair, Sonia, Dubé, Réjean et Jacob, Marie. 2010. Manuel de référence sur la protection de la jeunesse. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la santé et des services sociaux du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« [L’]’objectif premier du manuel de référence est de permettre une compréhension commune de la LPJ [Loi sur la protection de la jeunesse] et de l’ensemble de l’organisation des services aux jeunes et à leur famille. Ultimement, il vise à contribuer à améliorer la continuité et la complémentarité des services et des interventions auprès des enfants et de leurs parents et à faire en sorte que la protection des enfants devienne, dans les faits, une véritable responsabilité collective. » (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Le présent Manuel de référence sur la protection de la jeunesse est constitué de 45 fiches qui sont conçues pour être consultées de manière indépendante et qui sont regroupées en 11 sections. Plusieurs de ces sections reprennent le contenu présenté dans les éditions antérieures. Ce contenu a cependant été mis à jour et, dans la plupart des cas, considérablement bonifié. De nouvelles sections ont également été ajoutées afin d’accorder une attention particulière à certaines dispositions introduites dans la LPJ en 2006. [...] La première partie porte sur la famille et la société et comporte deux sections. La première section, à caractère plus juridique, présente le cadre légal qui, au Québec, régit les relations entre les membres de la famille. La seconde section définit le rôle de l’État ainsi que celui des différentes ressources de la communauté qui soutiennent les parents dans l’exercice de leurs responsabilités. La deuxième partie du manuel de référence est consacrée à la LPJ et comporte neuf sections. Elle vise à bien faire comprendre les fondements de la LPJ, les situations qu’elle vise, le processus d’intervention qu’elle met en œuvre, le processus judiciaire auquel elle renvoie dans certaines situations ainsi que les responsabilités qu’elle attribue aux personnes, aux organismes et aux établissements qui sont appelés à collaborer à son application. » (p. 4)