Famille d’accueil : une ressource occultée

Famille d’accueil : une ressource occultée

Famille d’accueil : une ressource occultée

Famille d’accueil : une ressource occultées

| Ajouter

Référence bibliographique [9239]

Cébula, Jean-Claude. 1988. «Famille d’accueil : une ressource occultée ». Santé Mentale au Québec, vol. XIII, no 2, p. 9-15.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Après un voyage d’étude à Montréal en mai 1987, l’auteur fait une critique de l’utilisation de la ressource « Famille d’Accueil » au Québec. Le plus souvent, le recours à une famille d’accueil a pour seul objectif de proposer, comme solution écologique, un hébergement à un bénéficiaire. Les dysfonctionnements de cette pratique ont été de tous temps dénoncés, mais on aborde rarement la spécificité de cette formule qui se situe entre le social et le thérapeutique. Encore faut-il que le système laisse la place à un accompagnement des mouvements affectifs et sociaux qui devraient se produire dans une famille. L’organisation institutionnelle québécoise occulte cette spécificité, phénomène amplifié par les pratiques générales de santé mentale qui ne priviligient pas le travail en équipe.