Les familles reconstituées : la participation des beaux-pères aux activités et interactions concernant l’enfant de leur conjointe

Les familles reconstituées : la participation des beaux-pères aux activités et interactions concernant l’enfant de leur conjointe

Les familles reconstituées : la participation des beaux-pères aux activités et interactions concernant l’enfant de leur conjointe

Les familles reconstituées : la participation des beaux-pères aux activités et interactions concernant l’enfant de leur conjointes

| Ajouter

Référence bibliographique [9232]

Cloutier, Renée. 1988. «Les familles reconstituées : la participation des beaux-pères aux activités et interactions concernant l’enfant de leur conjointe». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « [...] décrire l’implication des beaux-pères auprès de l’enfant de leur conjointe » (p. 23)
- « [...] identifier des facteurs qui peuvent être associés à cette implication » (p. 23)

Questions/Hypothèses :
- « Est-ce que l’implication des beaux-pères auprès de l’enfant de leur conjointe varie en fonction de la fréquence des contacts entre le père naturel et cet enfant? » (p. 23)
- « Est-ce que l’implication des beaux-pères auprès de l’enfant de leur conjointe varie en fonction de la structure familiale (simple vs complexe)? » (p. 23)
- « Est-ce que l’implication des beaux-pères auprès de l’enfant de leur conjointe varie selon les caractéristiques socio-économiques des conjoint(e)s? » (p. 23)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Trente couples (30 beaux-pères cohabitant depuis plus d’un an avec une conjointe ayant la garde d’au moins un enfant -âgé entre 5 et 11 ans- issu d’une union maritale antérieure)

Instruments :
Questionnaire d’enquête

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« [...] étude descriptive et exploratoire de l’implication de trente beaux-pères auprès de l’enfant de leur conjointe, en fonction de leurs caractéristiques individuelles et familiales et de l’implication du père naturel auprès de ce même enfant. La mesure de l’implication des beaux-pères provient de leurs réponses à un questionnaire sur la participation aux activités concernant l’enfant. Les résultats indiquent que les beaux-pères disent participer presque aussi souvent que leur conjointe aux activités de loisirs et aux interactions verbales et physiques, positives et négatives, concernant l’enfant. Ils se disent peu impliqués dans les apprentissages scolaires de l’enfant, dans les tâches domestiques et dans les soins occasionnels. Les résultats de l’analyse factorielle distinguent des activités reliées à l’accompagnement de l’enfant et des conduites parentales associées à la discipline des comportements de l’enfant. La disponibilité des conjoints, le revenu de leur conjointe et le temps écoulé depuis de début de la cohabitation sont les trois variables associées à la participation des conjoints aux activités d’accompagnement de l’enfant. Aucune autre caractéristique individuelle et/ou familiale n’explique la variabilité de la fréquence de l’implication des beaux-pères à ces activités. Aucune de ces caractéristiques n’explique significativement la fréquence des conduites coercitives des beaux-pères. Seul le quartier où ils habitent est associé à la fréquence des interactions verbales, négatives entre eux et l’enfant. La fréquence des contacts entre l’enfant et son père naturel ne semble pas affecter l’implication des beaux-pères. » (p. iii)