Consommation et activités de loisir au Québec

Consommation et activités de loisir au Québec

Consommation et activités de loisir au Québec

Consommation et activités de loisir au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [9192]

Langlois, Simon. 1988. «Consommation et activités de loisir au Québec». Dans Les comportements socio-économiques des familles salariées au Québec , sous la dir. de Simon Langlois, p. 123-145. Projet de recherche RS-512, Rapports publications et communications. Québec: Conseil québécois de la recherche sociale.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’objet de cet article est d’identifier les types de loisirs marchands pratiqués par les ménages au Québec à partir des dépenses effectuées et d’analyser les facteurs qui affectent l’allocation de leurs ressources à l’une ou l’autre de ces formes de loisirs.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les données sont tirées de l’enquête de Statistique Canada, de 1982, sur les dépenses des ménages (N = 2148)

Type de traitement des données :
Analyse descriptive

3. Résumé


L’objet de cet article est d’identifier les types de loisirs marchands pratiqués par les ménages au Québec à partir des dépenses effectuées et d’analyser des facteurs qui affectent l’allocation de leurs ressources à l’une ou l’autre de ces formes de loisirs. Les données sont tirées de l’enquête de Statistique Canada, de 1982, sur les dépenses des ménages (N = 2148). Deux grands types de dépenses sont distingués: pour les loisirs extérieurs et pour les loisirs intérieurs; quatre types de ménages sont également identifiés : couple ou conjoint, famille monoparentale, ménage non familial, personne seule. En excluant les dépenses pour les transports, et celles pour l’alimentation en dehors du foyer, les résultats indiquent que les dépenses de loisirs, au Québec, en 1982, représentent 10,7% des dépenses totales; les ménages à deux revenus accroissent du tiers ce pourcentage, les familles monoparentales, ou à faible revenu, le diminuent de moitié. Les loisirs intérieurs sont ceux pour lesquels plus de ménages effectuent des dépenses. La consommation de boisson à la maison, ainsi que les dépenses pour les sorties et les spectacles sont les activités qui représentent les plus fortes dépenses. Dans l’ensemble, les dépenses augmentent à mesure que les revenus augmentent, ou encore si on observe dans le ménage un travail salarié à temps plein chez les femmes. Par contre, la présence de jeunes enfants a un effet négatif sur la consommation de loisirs extérieurs. C’est dans le groupe d’âge 45-54 ans que les dépenses de loisirs sont les plus fortes. Quelques analyses sont également présentées sur les facteurs reliés à certains types particuliers de dépenses.