Habitudes alimentaires et comportements agressifs de garçons canadiens-français d’âge scolaire

Habitudes alimentaires et comportements agressifs de garçons canadiens-français d’âge scolaire

Habitudes alimentaires et comportements agressifs de garçons canadiens-français d’âge scolaire

Habitudes alimentaires et comportements agressifs de garçons canadiens-français d’âge scolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [9184]

Laurent, Denis, Tremblay, Richard E., Larivée, Serge, Charlebois, Pierre et Gagnon, Claude. 1988. «Habitudes alimentaires et comportements agressifs de garçons canadiens-français d’âge scolaire ». Cahiers de nutrition et de diététique, vol. XXII, no 6, p. 418-424.

Fiche synthèse

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
185 garçons âgés de 5,6 à 6,7 ans. Ils proviennent de familles canadiennes-françaises, habitant la région de Montréal, de milieux socio-économiques moyen à faible. La durée de scolarité des parents ne dépasse pas 15 ans, elle est en moyenne de 10,3 ans pour les mères et de 10,2 ans pour les pères. Les sujets sont sélectionnés en fonction de leur score « agressivité ».

Instruments :
- Questionnaire d’Évaluation du Comportement au Préscolaire (QECP): rempli par les enseignants;
- Questionaire sur l’alimentation: rempli par les parents.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Le rôle de l’alimentation dans le développement et dans la prévention de la mésadaptation psychosociale devient un sujet d’intérêt, notamment dans les pays de culture anglo-saxone. Par une enquête réalisée au Québec, au moyen de questionnaires remplis par les mères, nous avons cherché à vérifier si les habitudes alimentaires à la maison à l’âge de 7 ou 8 ans, étaient corrélées avec les modes de comportements sociaux, chez des garçons préalablement évalués agressifs et non agressifs, pro-sociaux ou non pro-sociaux, en fin d’école maternelle à l’âge de 6 ans. Nous avons effectivement noté des différences entre les habitudes alimentaires des enfants des différents groupes. Ces différences sont associées, au moins en partie, à certaines caractéristiques des familles et au niveau de scolarité des mères. Mais les différences semblent également liées aux caractéristiques comportementales des enfants. »