La femme parrainée de la catégorie de la famille, étude documentaire sur les aspects historiques et juridiques du parrainage au Canada, au Québec et son équivalent dans certains pays occidentaux

La femme parrainée de la catégorie de la famille, étude documentaire sur les aspects historiques et juridiques du parrainage au Canada, au Québec et son équivalent dans certains pays occidentaux

La femme parrainée de la catégorie de la famille, étude documentaire sur les aspects historiques et juridiques du parrainage au Canada, au Québec et son équivalent dans certains pays occidentaux

La femme parrainée de la catégorie de la famille, étude documentaire sur les aspects historiques et juridiques du parrainage au Canada, au Québec et son équivalent dans certains pays occidentauxs

| Ajouter

Référence bibliographique [9154]

Racine, Michèle, Lamotte, Aleyda et Nguyen, Hoa. 1988. La femme parrainée de la catégorie de la famille, étude documentaire sur les aspects historiques et juridiques du parrainage au Canada, au Québec et son équivalent dans certains pays occidentaux. Montréal: Gouvernement du Québec, Conseil des communautés culturelles et de l’immigration du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Faire un étude documentaire sur les aspects juridiques du parrainage

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Lois et règlements en vigueur au 31 décembre 1986

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Dans cette étude documentaire sur les aspects juridiques du parrainage on aborde l’évolution juridique des notions de famille et de parrainage dans la législation et la réglementation canadienne. Cette discussion est présentée par périodes : celles allant de 1798 à 1880, de 1880 à 1914, de 1914 à 1945, de 1945 à 1967 et de 1968 à nos jours. (pp. 1-54) Sont ensuite exposées les différentes dimensions de la problématique: les femmes et l’immigration au Canada (pp. 55-70); le Québec et l’immigration (pp. 71-78); les programmes et les mesures d’intégration et d’adaptation des immigrants mis en oeuvre par le Québec et la dimension fédérale (pp. 79-91); les cours de langue proprement dits (pp. 92-97); la formation linguistique et les femmes (pp. 98-102); l’étude de quelques législations étrangères et de leurs politiques de réunion des familles (pp. 103-135).