La bureaucratie à l’épreuve du féminin : Essai sur les trajectoires familiales de gestionnaires québécoises et ontariennes

La bureaucratie à l’épreuve du féminin : Essai sur les trajectoires familiales de gestionnaires québécoises et ontariennes

La bureaucratie à l’épreuve du féminin : Essai sur les trajectoires familiales de gestionnaires québécoises et ontariennes

La bureaucratie à l’épreuve du féminin : Essai sur les trajectoires familiales de gestionnaires québécoises et ontarienness

| Ajouter

Référence bibliographique [9135]

Andrew, Caroline, Coderre, Cécile, Daviau, Andrée et Denis, Ann. 1989. «La bureaucratie à l’épreuve du féminin : Essai sur les trajectoires familiales de gestionnaires québécoises et ontariennes ». Recherches Féministes, vol. 2, no 2, p. 55-78.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « [...] examiner les cheminements professionnels des femmes qui sont aujourd’hui gestionnaires [...]. » (p. 55)
- « [...] quelles sont les interrelations entre les trajectoires familiales, scolaires et professionnelles. » (p. 55)
- « [...] reconstruire les interdépendances qui existent entre les situations de travail et la vie familiale. » (p. 56)

Questions/Hypothèses :
« Nous avons fait l’hypothèse qu’il y a une diversité de cheminements individuels et familiaux à travers une activité professionnelle commune, ici la gestion, et que ces itinéraires ont une autre similarité, leur sexualisation sociale. » (p. 56)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Cadres supérieures et intermédiaires qui travaillaient dans des entreprises au Québec ou en Ontario (214 femmes au total).

Instruments :
Questionnaire: 104 questions dont la moitié étaient des questions ouvertes.

Type de traitement des données :
Analyse statistique, analyse de contenu

3. Résumé


« À partir d’une recherche auprès de 214 gestionnaires de grandes entreprises québécoises et ontariennes et des fonctions publiques québécoise, ontarienne et fédérale, les auteures examinent les trajectoires familiales de ces dernières. Elles tentent de repérer les marques des rapports de sexe dans une profession qui malgré son expansion récente a exclu les femmes. Après avoir développé les grands axes de la problématique théorique à propos de l’interdépendance des trajectoires professionnelles et familiales, les auteures analysent les stratégies familiales spécifiques de ces gestionnaires en vue d’accéder à ces postes. » (p. 188)