La prise en charge par la famille: problématique et implication de cette politique en psychogériatrie

La prise en charge par la famille: problématique et implication de cette politique en psychogériatrie

La prise en charge par la famille: problématique et implication de cette politique en psychogériatrie

La prise en charge par la famille: problématique et implication de cette politique en psychogériatries

| Ajouter

Référence bibliographique [9068]

Gendron, Carole et Poitras, Lorraine. 1989. «La prise en charge par la famille: problématique et implication de cette politique en psychogériatrie ». Santé Mentale au Québec, vol. XIV, no 1, p. 179-190.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Montrer l’importance d’aider les personnes soutien de malades psychogériotrique adéquatement pour que les politiques de maintien à domicile puissent se faire dans des conditions viables.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Diverses études sur la prise en charge par la famille de malades psychogériatriques

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« La prise en charge à domicile par la famille est considérée comme la principale alternative au placement en institution pour les patients atteints de démence. Cette solution peut avoir d’importantes répercussions sur la qualité de vie, la santé et l’état émotionnel de la personne responsable du malade. La lourdeur du fardeau est reliée non seulement à la gravité des symptômes du malade, mais également à la personnalité, au vécu et aux capacités du soignant pour faire face au stress en général. Dans ce contexte, une intervention clinique centrée sur les besoins personnels du soignant, et visant l’apprentissage d’habiletés cognitives comportementales pour mieux gérer le stress associé à son rôle, s’avère souvent un prérequis indispensable ou un complément aux autres services de support plutôt axés sur les problèmes pratiques. » (p. 179)