L’évaluation du fonctionnement conjugal : Recension, modélisation et analyse des questionnaires les plus pertinents

L’évaluation du fonctionnement conjugal : Recension, modélisation et analyse des questionnaires les plus pertinents

L’évaluation du fonctionnement conjugal : Recension, modélisation et analyse des questionnaires les plus pertinents

L’évaluation du fonctionnement conjugal : Recension, modélisation et analyse des questionnaires les plus pertinentss

| Ajouter

Référence bibliographique [898]

Brochu, David. 2010. «L’évaluation du fonctionnement conjugal : Recension, modélisation et analyse des questionnaires les plus pertinents». Thèse de doctorat, Trois-Rivières, Université du Québec à Trois-Rivières, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Dans sa thèse l’auteur se penchent sur deux principaux objectifs. «Le premier consiste en la construction d’un nouveau modèle intégratif des concepts mesurés en psychologie du couple, dont les fondements sont à la fois théoriques et empiriques. [L]e deuxième objectif consiste à classifier et à retirer les meilleurs instruments de cet échantillon afin de présenter une batterie de questionnaires de qualité, représentative de l’ensemble des construits mesurés en psychologie du couple.» (p. 41)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Au total, un échantillon de 1252 questionnaires évaluant divers domaines de la psychologie du couple a été prélevé dans quatre des principales revues scientifiques traitant des relations de couple, pour la tranche d’années indiquées entre parenthèses: Journal of Social and Personal Relationships (1991-2007), Personal Relationships (1994-2006), Journal of Family Psychology (1993-2006) et Journal of Marriage and the Family (1995-2007).» (p. 43)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«S’il existe actuellement plusieurs modèles théoriques visant à intégrer l’ensemble des concepts mesurés en psychologie du couple, aucune recension d’instruments d’évaluation n’en est à l’origine. De plus, les ouvrages utilisant une telle typologie pour présenter des questionnaires ont rarement appuyé leur choix sur de solides critères de sélection. Certains auteurs utilisent des instruments qui s’avèrent douteux sur le plan psychométrique, invalidant ainsi les résultats de leur étude (Sanchez & Gager, 2000). Ces constatations démontrent le besoin (1) d’élaborer un modèle intégratif des construits mesurés en psychologie conjugale et (2) de l’utiliser pour sélectionner et classifier une batterie de questionnaires de qualité. Plusieurs caractéristiques intéressantes des 12 modèles recensés ont été utilisées pour créer le Modèle intégratif des relations conjugales. Un échantillon de 1252 questionnaires provenant de quatre revues importantes en psychologie du couple a servi à valider ce modèle. Également, l’application de certains critères de sélection précis a permis de sélectionner une batterie de questionnaires de qualité, représentative de l’ensemble des concepts évalués dans le domaine. Cette démarche de recherche contribue à enrichir les modèles conceptuels sur les relations de couple et à guider les chercheurs et les professionnels dans le choix d’instruments d’évaluation valides dans le domaine de la psychologie conjugale.» (p. iii)