Exploration des relations entre professionnels et familles à travers les processus de résolution de problèmes : analyse selon la méthodologie des systèmes souples proposée par Checkland (1981)

Exploration des relations entre professionnels et familles à travers les processus de résolution de problèmes : analyse selon la méthodologie des systèmes souples proposée par Checkland (1981)

Exploration des relations entre professionnels et familles à travers les processus de résolution de problèmes : analyse selon la méthodologie des systèmes souples proposée par Checkland (1981)

Exploration des relations entre professionnels et familles à travers les processus de résolution de problèmes : analyse selon la méthodologie des systèmes souples proposée par Checkland (1981)s

| Ajouter

Référence bibliographique [8920]

Desbiens, Michel. 1990. «Exploration des relations entre professionnels et familles à travers les processus de résolution de problèmes : analyse selon la méthodologie des systèmes souples proposée par Checkland (1981)». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cette recherche s’intéresse à l’intervention en milieu familial. Elle vise principalement à parfaire notre compréhension des rapports qu’entretiennent professionnels et familles dans le but de développer les habiletés requises pour engager des scénarios d’intervention où chacun des partenaires s’inscrit en complémentarité et en réciprocité. » (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Une famille (pas de précision sur la composition de cette famille)

Instruments :
Méthodologie des systèmes souples proposée par Checkland (1981)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Il ressort de cette démarche que le renouvellement des relations professionnel/client n’appartient pas exclusivement au monde professionnel. La création de règles relationnelles convenant à chacun des partenaires n’est pas une question de positionnement professionnel. Elle semble plutôt émerger de la mise en relation dynamique des différentes perspectives et représentations défendues par chacune des personnes impliquées dans le processus de résolution de problèmes. En conséquence, nous croyons que la relation, dans le monde réel, est l’instrument d’apprentissage et de formation par excellence pour une redéfinition du professionnalisme. Cette démarche indique clairement qu’il est possible de redéfinir les règles relationnelles régissant les interactions professionnel/client. Il est possible de s’éloigner des scénarios d’intervention qui s’inspirent des modèles culturels dominants. À cet égard cette recherche nous apprend que le processus de réappropriation du problème par le client et la confiance en sa capacité de le résoudre est une étape préalable qui constitue un facteur de transformation très créateur débouchant sur des changements importants au sein du système-client et à l’intérieur du système professionnel/client. » (résumé)