Fonctionnement de familles ayant un enfant leucémique selon les perceptions des frères et soeurs et des parents

Fonctionnement de familles ayant un enfant leucémique selon les perceptions des frères et soeurs et des parents

Fonctionnement de familles ayant un enfant leucémique selon les perceptions des frères et soeurs et des parents

Fonctionnement de familles ayant un enfant leucémique selon les perceptions des frères et soeurs et des parentss

| Ajouter

Référence bibliographique [8915]

Doré, Madeleine. 1990. «Fonctionnement de familles ayant un enfant leucémique selon les perceptions des frères et soeurs et des parents». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Faculté des sciences infirmières.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Décrire le fonctionnement familial général selon les perceptions de la fratrie et des parents de l’enfant atteint de leucémie » (p. 8)
- « Décrire une sous-dimension du fonctionnement familial, soit les relations de la fratrie en santé avec l’enfant malade » (p. 8)

Questions/Hypothèses :
« Comment les frères et les soeurs d’un enfant leucémique perçoivent-ils le fonctionnement de leur famille au moment d’une première rémission de la maladie et au cours des 3 premières années suivant le diagnostic? Comment les parents d’un enfant leucémique perçoivent-ils le fonctionnement de leur famille au moment d’une première rémission de la maladie et au cours des 3 premières années suivant le diagnostic? Comment se comparent les réponses des frères et des soeurs de l’enfant leucémique avec les réponses de leurs parents en regard du fonctionnement de leur famille? Quelles sont les perceptions des frères et des soeurs en regard de leur relation avec l’enfant malade? » (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
16 familles et 18 frères et soeurs âgés de 8 à 13 ans

Instruments :
Guide d’entretien directif : utilisation d’une traduction du « Family Assessment Device » (FAD)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. résumé
« Cette recherche a démontré un fonctionnement familial sain chez la grande majorité des familles. Cette étude indique que ce sont les mères qui captent avec le plus d’acuité les éléments de tension dans la famille. Seize enfants sur dix-huit perçoivent une relation saine avec l’enfant malade. La majorité des enfants ont vécu des sentiments de solitude, d’isolement, et au cours des premières semaines qui ont suivi l’annonce de la maladie, la peur que leur frère ou leur soeur meurt. Les outils d’évaluation utilisés semblent avoir bien cerné la nature des relations, car une grande cohérence a été observée entre les résultats des évaluations faites par les parents et les enfants et les résultats de l’évaluation fraternelle » (sommaire)