La configuration du pouvoir : étude et analyse de la construction sociale et de la représentation du masculin

La configuration du pouvoir : étude et analyse de la construction sociale et de la représentation du masculin

La configuration du pouvoir : étude et analyse de la construction sociale et de la représentation du masculin

La configuration du pouvoir : étude et analyse de la construction sociale et de la représentation du masculins

| Ajouter

Référence bibliographique [8911]

Dulac, Germain. 1990. «La configuration du pouvoir : étude et analyse de la construction sociale et de la représentation du masculin». Thèse de doctorat, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de sociologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Voir comment le masculin se redessine constamment en partant de l’idée que le genre masculin constitue la référence des rapports entre les sexes.

2. Méthode


Echantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


L’objectif de cette thèse est de voir comment le masculin se redessine constamment en partant de l’idée que le genre masculin constitue la référence des rapports entre les sexes. L’hypothèse centrale postule que la définition du genre masculin n’est pas neutre. Aux lieux publics, qui qualifièrent historiquement le genre masculin, viennent aujourd’hui s’ajouter le privé: la famille et, plus particulièrement, la paternité. Selon l’auteur, la masculinité aurait une nouvelle configuration dans les pays développés. Dans la première partie de la thèse, les auteurs insistent sur le fait que la définition du masculin constitue un problème social permanent. La seconde partie comporte divers analyses : 1) l’historicité de la pensée; 2) les développements théoriques jugés manquants; 3) les rapports avec les conditions sociales qui sont au centre des transformations. La troisième partie présente l’analyse des pratiques et du discours des militants. Les auteurs arrivent à la conclusion que la masculinité subit une succession d’interpellations dans le discours académique des rôles. De plus, il semblerait que le processus de construction sociale de la masculinité soit étroitement lié au double profil du père qui se dégage des discours savants. Enfin, le processus de construction sociale du masculin dessine alors un tableau moral du genre masculin, un plaidoyer à l’effet que les individus masculins sont des sujets moraux.