Les styles d’enseignement maternel associés aux comportements agressifs et compétents à l’âge préscolaire

Les styles d’enseignement maternel associés aux comportements agressifs et compétents à l’âge préscolaire

Les styles d’enseignement maternel associés aux comportements agressifs et compétents à l’âge préscolaire

Les styles d’enseignement maternel associés aux comportements agressifs et compétents à l’âge préscolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [8774]

Beaudin, Louise. 1991. «Les styles d’enseignement maternel associés aux comportements agressifs et compétents à l’âge préscolaire». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, École de psycho-éducation.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« [...] déterminer quels sont les styles d’enseignement maternel les plus susceptibles de contribuer à influencer les échanges coercitifs de la dyade mère-enfant en situation de jeu collaboratif » (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
72 dyades mère-enfant (24 présentent des symptômes externalisés, 24 présentent des habiletés élevées au niveau des compétences sociales et 24 comme faisant partie du groupe contrôle). (p. iii)

Instruments :
- Questionnaire d’enquête: échelle de Likert
- Observation d’une situation de jeu en laboratoire

Type de traitement des données :
Analyse statistique, analyse de contenu

3. Résumé


« Les premiers résultats obtenus ne suggèrent pas qu’il puisse exister un aspect relié directement aux stratégies négatives, utilisées par les mères d’enfants agressifs. L’analyse des données dénote toutefois des effets reliés à l’âge et au sexe de l’enfant agressif, à la démonstration de l’affectivité positive de la mère de l’enfant compétent socialement, et aux variables contextuelles d’ordre socio-émotives tels la dépression, le faible taux de contacts sociaux, et un bas niveau de scolarité comme favorisant des patrons d’interactions coercitifs. Ainsi, de façon générale, plus l’enfant est jeune, plus il est susceptible d’être dirigé de façon négative. Toutefois, il est à noter que ces stratégies directives tenderont à varier positivement avec l’âge de l’enfant. En regard du sexe, les mères des filles du groupe compétent ont fait preuve d’une qualité relationnelle supérieure en témoignant d’affect positif accru si on les compare au groupe agressif. Enfin, l’utilisation de comportement négatif et de contrôle est plus employé par les mères peu scolarisées, par les mères souffrant de dépression et par les mères ayant un bas niveau de contacts sociaux. » (pp. iii-iv)