La collaboration éducateur-famille : un choix qui modifie l’attitude de l’intervenant professionnel

La collaboration éducateur-famille : un choix qui modifie l’attitude de l’intervenant professionnel

La collaboration éducateur-famille : un choix qui modifie l’attitude de l’intervenant professionnel

La collaboration éducateur-famille : un choix qui modifie l’attitude de l’intervenant professionnels

| Ajouter

Référence bibliographique [8680]

Lavigueur, Suzanne et Laurendeau, Richard. 1991. «La collaboration éducateur-famille : un choix qui modifie l’attitude de l’intervenant professionnel ». Revue Canadienne de Psycho-Éducation, vol. 20, no 2, p. 123-137.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Il importe de préciser qu’il ne s’agit ici que d’une étude descriptive de nature exploratoire, visant à expérimenter et à analyser un modèle d’intervention que l’on a qualifié de ’collaboratif’. Dans un premier temps, le contexte théorique explicite la définition du modèle proposé en passant en revue certains principes d’intervention suggérés dans la littérature [...]. La deuxième partie est une description de l’expérience d’intervention telle qu’elle fut réalisée [...]. » (p. 123)

Questions/Hypothèses :
« [...] [P]eut-on influencer l’orientation idéologique des étudiants par le biais de la supervision et si oui, peut-on arriver à identifier certaines caractéristiques qui seraient plus typiques d’une intervention qui valorise et privilégie la collaboration avec le milieu naturel de l’enfant? » (p. 124)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« [...] [U]n enfant mongolien âgé de 6 ans, très stimulé et socialement adapté, dont la famille a surtout bénéficié de services issus des ressources alternatives [...]. Une enfant (11 ans) atteinte de déficience mentale assez sévère et qui requiert des soins de base importants, étant partiellement handicapée physiquement. [...] Un adolescent de 14 ans atteint d’autisme sévère et présentant des comportements sociaux difficiles [...]. Finalement, un enfant de 8 ans présentant une déficience mentale moyenne, certains troubles du comportement et une légère paralysie cérébrale. » (p. 129)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Le projet d’intervention présenté vise à explorer les modalités et conditions qui favorisent une collaboration maximale entre l’éducateur et le réseau de support naturel de la personne en difficulté, en mettant à profit l’expertise propre à chacun des intervenants (éducateurs et intervenants naturels). De nature exploratoire, cette étude descriptive porte sur l’intervention faite auprès de quatre enfants multi-handicapés dans le contexte de milieu familial. Les résultats suggèrent qu’un modèle axé en priorité sur la collaboration avec l’environnement naturel favorise des opérations de type moins directif; on assiste de plus à un déplacement dans les préoccupations du professionnel, allant d’une centration sur sa propre action auprès de l’enfant handicapé à une centration plus grande sur les référants [sic] (mère, fratrie, père) et sur l’action posée par ceux-ci auprès de l’enfant. » (p. 123)