Rupture et continuité chez des familles québécoises francophones de Montréal. Étude ethnologique des rapports entre parents âgés et enfants

Rupture et continuité chez des familles québécoises francophones de Montréal. Étude ethnologique des rapports entre parents âgés et enfants

Rupture et continuité chez des familles québécoises francophones de Montréal. Étude ethnologique des rapports entre parents âgés et enfants

Rupture et continuité chez des familles québécoises francophones de Montréal. Étude ethnologique des rapports entre parents âgés et enfantss

| Ajouter

Référence bibliographique [8591]

Bédard, Jean-Luc. 1992. «Rupture et continuité chez des familles québécoises francophones de Montréal. Étude ethnologique des rapports entre parents âgés et enfants». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département d’anthropologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cette recherche examine les rapports inter-générationnels chez des familles montréalaises francophones, de milieu ouvrier. » (p. i)

Questions/Hypothèses :
« Nous avons posé deux hypothèses de départ : 1) oblitération du passé : les familles québécoises, en milieu urbain, sont en situation de rupture avec leur passé. Cette rupture a des incidences sur les relations inter-générationnelles; 2) dispersion de la famille : alors qu’autrefois, la famille et ses différentes générations, particulièrement en milieu ouvrier, se côtoyaient quotidiennement, les récentes modifications du milieu de ces familles, imputables à l’urbanisation, ont provoqué un plus grand étalement familial. Cet aspect modifie aussi les relations inter-générationnelles, complémentant l’oblitération du passé. » (p. i)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- 10 familles québécoises francophones, d’un milieu ouvrier de Montréal.
- « Au sein de ces familles, au moins un parent âgé fut interviewé, de même qu’un enfant chez quatre des dix familles, pour un total de quinze entrevues. » (p. 5)

Instruments :
Grille d’entrevue semi-dirigée

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« En premier lieu, nous nous interrogions sur les stratégies envisagées par ces familles face à l’éventuelle perte d’autonomie des parents âgés. Ce fut l’occasion d’enquêter sur les opinions relatives à d’éventuels changements dans le mode de résidence, soit vers une institutionnalisation (résidence pour personnes âgées, appartements supervisés, etc.). En second lieu, furent examinés des aspects touchant au patrimoine familial et à sa transmission. Ceci fut conjugué avec les questions précédentes, pour aboutir à un schéma d’ensemble des relations entre parents âgés et enfants adultes, notamment de la place des personnes âgées dans ces familles. D’importants aspects historiques de la société québécoise, portant surtout sur les changements majeurs ayant eu lieu au vingtième siècle, furent rappelés pour ajouter une perspective sociale et historique, complétant les autres facteurs inclus dans l’analyse. Les changements qui ont eu lieu dans la société québécoise ont placé les enfants adultes dans un monde de normes et de pratiques différentes ou même opposées à ce que leurs parents ont connu. De plus, la transmission, au sein de ces familles, s’en trouve réduite à un minimum, situé dans le cadre des relations parents-enfants, typiques de la famille nucléaire. Il en découle que la cohabitation est rarement envisagée, autant chez les parents âgés que chez leurs enfants. De façon complémentaire, le peu d’importance de la transmission au sein de ces familles, qu’elle soit matérielle ou symbolique, devient alors une occasion de questionnement sur le sens de cette rupture entre les générations, à l’échelle sociale. » (pp. i-ii)