Les déterminants de l’évolution récente de la fécondité au Québec

Les déterminants de l’évolution récente de la fécondité au Québec

Les déterminants de l’évolution récente de la fécondité au Québec

Les déterminants de l’évolution récente de la fécondité au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [8574]

Caldwell, Gary, Fréchet, Guy et Thibault, Normand. 1992. Les déterminants de l’évolution récente de la fécondité au Québec. Québec: Gouvernement du Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, Secrétariat à la famille.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Évaluer les facteurs qui « ont pu jouer sur l’évolution de la fécondité québécoise entre 1960 et 1990, afin de mieux cerner les déterminants à long, moyen et court termes de cette évolution, et d’extrapoler sur ce que l’avenir immédiat pourrait nous réserver en matière de fécondité. [...] L’analyse portera sur des périodes d’observation diverses et notamment, sur celle de 1988 à 1990, trois années qui furent marquées par une remontée de la fécondité au Québec. » (p. 1).

Questions/Hypothèses :
- Quels sont les facteurs qui ont le plus influencé l’évolution de la fécondité québécoise?
- Le Québec a-t-il réussi ou non à influer sur une fécondité qui, depuis 1979, est entrée dans une nouvelle phase de déclin?
- Quel rôle particulier a joué le soutien financier à la famille établi dans le cadre de la politique familiale québécoise?

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Variables démographiques, économiques et sociales: données annuelles du bureau de la statistique du Québec, 1960-1990

Instruments :
- Utilisation du logiciel X-11ARIMA/88 de statistique Canada (1988) pour la transformation des données de base en vue de leur homogénéisation
- Filtre de Whittaker-Henderson de type A à l’aide du paramètre lambda
- Standardisation des résidus et visualisation des résidus standardisés pour les variables prises deux à deux
- Analyse des corrélations

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Parmi les façons de caractériser les déterminants de l’évolution de la fécondité, plusieurs types d’indicateurs peuvent être mis à profit. [...] Cette analyse repose sur le postulat suivant : Parmi les facteurs qui agissent sur la fécondité à un moment donné, certains sont de très longue durée, plus d’un quart de siècle; d’autres se font sentir pendant une période limitée, de dix à vingt-cinq ans; et finalement, d’autres sont très éphémères et liés à une conjoncture de très courte durée, moins de dix ans. C’est ce que nous appelons les long, moyen et court termes. Comme ces facteurs agissent à la fois, il devient essentiel de décomposer la variation de la fécondité selon ces trois termes. [...] Pour revenir à notre objectif, il s’agit de savoir, dans un premier temps, jusqu’à quel point le sursaut de 1988-1990 et le plafonnement et la baisse anticipée de 1991 sont un phénomène conjoncturel ou le commencement d’une redirection à la hausse en vertu d’un effet à moyen terme, ou les deux à la fois. Dans un second temps, il s’agit de savoir - une fois la réponse fournie à la première question - quelles sont les raisons de la variation à court terme ou du fléchissement à moyen terme, ou des deux. » (p. 6-7)