Diminuer le fardeau des aidants naturels de personnes âgées: un élément clé dans les politiques de maintien à domicile

Diminuer le fardeau des aidants naturels de personnes âgées: un élément clé dans les politiques de maintien à domicile

Diminuer le fardeau des aidants naturels de personnes âgées: un élément clé dans les politiques de maintien à domicile

Diminuer le fardeau des aidants naturels de personnes âgées: un élément clé dans les politiques de maintien à domiciles

| Ajouter

Référence bibliographique [8507]

Jutras, Sylvie et Veilleux, France. 1992. «Diminuer le fardeau des aidants naturels de personnes âgées: un élément clé dans les politiques de maintien à domicile». Dans Aider ses parents vieillissants. Un défi: personnel, familial, politique, communautaire , sous la dir. de Georges Létourneau, p. 183-200. Montréal: Association québécoise de gérontologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Montrer que la diminution du fardeau des aidants naturels de personnes âgées en perte d’autonomie est un élément clé des politiques de maintien à domicile.

Questions/Hypothèses :
« Au plan éthique, est-il équitable, dans les conditions actuelles de soins et services publics et communautaires fournis aux personnes âgées en perte d’autonomie, de laisser les familles aux prises avec la dispensation des soins et services à leurs parents âgés? À un niveau plus pragmatique, le fardeau pourrait-il être tel que l’assistance des familles serait une ressouce compromise à moyen terme, entraînant ainsi des conséquences néfastes pour les personnes aidées et des pressions accrues sur le système de santé? » (pp. 183-184)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Échantillon aléatoire à partir de listes téléphoniques de 297 aidants (67.2 % de femmes) de personnes de plus de 65 ans en perte d’autonomie.

Instruments :
Guide d’entretien pour entrevue téléphonique

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Après avoir dégagé les principaux facteurs suceptibles d’atténuer ou d’exacerber l’impact de l’assistance sur la vie des aidants, nous discuterons de ce que signifient ces résultats au plan des orientations pouvant favoriser le maintien à domicile dans le cadre d’un ’partenariat tenant compte de l’évolution prévisible des besoins des personnes âgées et du potentiel du réseau naturel’. » (p. 184) « Si nous voulons favoriser le le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie, il importe de diminuer le fardeau de leurs aidants naturels puisque ces derniers assument un rôle indispensable pour assurer leur vie au sein de la communauté. Diverses variables interactionnelles peuvent influencer le fardeau de l’aidant. Cependant, en raison de leur nature, il est difficile de les prendre en compte simultanément parce qu’elles entrent parfois en contradiction. Rappelons que le fardeau est plus lourd si la personne est la principale personne soutien ou si l’aidant cohabite avec la personne âgée, si le lien de parenté avec la personne aidée est lointain ou si cette dernière reçoit peu d’assistance d’autres aidants naturels. » (p. 197)