Développement physique, alimentation et troubles du comportement

Développement physique, alimentation et troubles du comportement

Développement physique, alimentation et troubles du comportement

Développement physique, alimentation et troubles du comportements

| Ajouter

Référence bibliographique [8492]

Laurent, Denis et Tremblay, Richard E. 1992. «Développement physique, alimentation et troubles du comportement». Dans Comportements turbulents, développement physique et alimentation des garçons de milieux défavorisés entre 6 et 12 ans , sous la dir. de D. Laurent, Tremblay, Richard E., Schaal, B. et Soussignan, R., p. 3-15. Montréal: Université de Montréal, Faculté des Arts et Sciences, Groupe de Recherche sur l’Inadaptation Psychosociale chez l’Enfant.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Décrire le développement physique, entre 8 et 11 ans, d’un échantillon de garçons de milieux défavorisés, et mettre en relation ce développement, ainsi que l’alimentation, avec les comportements sociaux des garçons de 6 et 10 ans. »

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
1161 garçons âgés de 6 ans de parents blancs, francophones d’origine et fréquentant les écoles maternelles de quartiers défavorisés de Montréal. Plusieurs groupes d’enfants ont été formés à partir des résultats au QECP. Trois de ces groupes ont été étudiés régulièrement de 1985 à 1990 : soit un groupe de garçons normatifs représentatifs de l’ensemble de la population d’origine (n=100) et deux groupes qualifiés de turbulents, présentant en 1984 un score de comportement turbulent supérieur au 70 ème percentile de la distribution observée dans la population normative.

Instruments :
Les enseignants ont évalué le comportement des garçons à l’aide du QECP.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Cette étude avait pour objectifs de décrire le développement physique, entre 8 et 11 ans, d’un échantillon de garçons de milieux défavorisés, et de mettre en relation ce développement, ainsi que l’alimentation, avec les comportements sociaux des garçons de 6 et 10 ans. Les résulats ont permis d’observer que les garçons turbulents à la maternelle ont une croissance physique semblable à celle des garçons de l’ensemble de l’échantillon. » « De plus, il appert que les garçons qui ont des problèmes de comportements à la maternelle mangent moins de protéines et moins de légumes que les autres enfants. Les garçons qui sont plus turbulents ont tendance à manger plus de sucreries. L’analyse des refus d’aliments aux repas, rapportés par les mères, montre également que les garçons évalués turbulents et non pro-sociaux à la maternelle sont les plus susceptibles de refuser de manger les aliments proposés par leur mère. »