Parenté et soutien aux familles avec jeunes enfants : entre l’autonomie et la solidarité

Parenté et soutien aux familles avec jeunes enfants : entre l’autonomie et la solidarité

Parenté et soutien aux familles avec jeunes enfants : entre l’autonomie et la solidarité

Parenté et soutien aux familles avec jeunes enfants : entre l’autonomie et la solidarités

| Ajouter

Référence bibliographique [8462]

Ouellette, Françoise-Romaine et B.-Dandurand, Renée. 1992. «Parenté et soutien aux familles avec jeunes enfants : entre l’autonomie et la solidarité». Dans Comprendre la famille , sous la dir. de Gilles Pronovost, p. 491-504. Actes du 1er symposium de recherche sur la famille tenu à Trois-Rivière les 24-25 octobre 1991. Québec: Presse de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Dans cet article, nous avons voulu montrer qu’autonomie et solidarité s’articulent différemment, selon les milieux socio-économiques, tant par rapport au réseau dit ’naturel’ des solidarités de parenté que par rapport aux solidarités dites sociales que dispensent les services étatiques. » (p. 512)

Questions/Hypothèses :
« L’autonomie des parents ayant la charge de jeunes enfants, c’est-à-dire leur capacité d’exercer leur parentalité et de maintenir ou d’améliorer la position de leur foyer, pose la question des inégalités sociales et de la solidarité. » (p. 512)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
60 familles dans 3 quartiers montréalais

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’autonomie des parents ayant la charge de jeunes enfants, c’est-à-dire leur capacité d’exercer leur parentalité et de maintenir ou d’améliorer la position de leur foyer, pose la question des inégalités sociales et de la solidarité. [...] autonomie et solidarité s’articulent différemment, selon les milieux socio-économiques, tant par rapport au réseau dit ’naturel’ des solidarités de parenté que par rapport aux solidarités dites sociales que dispensent les services étatiques. » (p. 512) L’enquête réalisée à Saint-Henri, Rosemont et Outremont montre que les risques d’ingérence associés au soutien se vivent différemment selon les milieux socio-économiques. « Quand on observe comment s’articule autonomie et solidarité, les différences entre milieux, se révèlent être tout autant d’ordre qualitatif, structurel que d’ordre quantitatif. » (p. 513)