Personnes âgées, familles et services intensifs de maintien à domicile (SIMAD) : un microcosme de rapports famille-État

Personnes âgées, familles et services intensifs de maintien à domicile (SIMAD) : un microcosme de rapports famille-État

Personnes âgées, familles et services intensifs de maintien à domicile (SIMAD) : un microcosme de rapports famille-État

Personnes âgées, familles et services intensifs de maintien à domicile (SIMAD) : un microcosme de rapports famille-États

| Ajouter

Référence bibliographique [8442]

Roy, Jacques, Vézina, Aline et Paradis, Michèle. 1992. «Personnes âgées, familles et services intensifs de maintien à domicile (SIMAD) : un microcosme de rapports famille-État». Dans Comprendre la famille , sous la dir. de Gilles Pronovost, p. 531-544. Actes du 1er symposium québécois de recherche sur la famille tenu à l’Université du Québec à Trois-Rivières les 24 et 25 octobre 1991. Québec: Les Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « [...] apporter un éclairage sur les effets de l’introduction de SIMAD sur la relation Services SIMAD, aide naturelle et bénéficiaire. » (p. 534)
- « Le présent texte s’appliquera donc à rendre compte des principaux résultats préliminaires de la recherche qui concernent plus particulièrement les rapports familles-État sous l’angle des services SIMAD offerts à des personnes âgées soutenues par un aidant familial. Notamment, il sera question de l’engagement des familles, des nouvelles valeurs axées sur le milieu naturel, du caractère lourd de la charge de la clientèle neuro-psychiatrique pour les aidants familiaux, du soutien familial offert selon le sexe des aidants, enfin des questions concernant les attentes des personnes âgées et des personnes-soutien relativement aux services de l’État. » (p. 533)

Questions/Hypothèses :
Comment se présente le maintien à domicile des personnes âgées avec l’introduction de SIMAD sur la relation Services SIMAD, aide naturelle et bénéficiaire?

2. Méthode

Échantillon/Matériau :
Soixante-et-onze entrevues: 44 aidants, 27 aidées. « Les bénéficiaires âgées ont été sélectionnés parmi la clientèle de huit CLSC de la région de Québec : les CLSC Basse-Ville, Haute-ville, Limoilou, La Source, Orléans, Ste-Foy-Sillery, Arthur-Caux et Portneuf. » (p. 535)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


La présentation des résultats de l’étude englobe deux dimensions : le profil de l’échantillon (pp. 536-537) et les rapports familles-État (pp. 537-542). Cette dernière dimension est abordée à travers plusieurs aspects : un engagement singulier (pp. 537-538), la quête de la sécurité (pp. 538-539), le cas neuro-psychiatrique ou la vocation nécessaire (pp. 539-540), l’État et le sexe des aidants (pp. 540-541) et les attentes à l’égard des services (pp. 541-542).
« Notre étude visait à mieux comprendre la dynamique des relations existantes entre les bénéficiaires âgés, leurs aidants naturels et les services SIMAD. Au fil de la recherche, nous avons pu constater que les aidants naturels de l’échantillon étaient des membres de la famille (à 91% et principalement le ou la conjointe ou la fille). Une analyse du rapport familles-État a été faite sous plusieurs angles. [...] Nous avons donc à notre facon, tenté de comprendre la famille aux prises avec un parent âgé en perte d’autonomie et qui reçoit le soutien de l’État pour demeurer à domicile à l’aide des services SIMAD. » (p. 543)