Prévalence des diagnostics psychiatriques et d’autres difficultés d’adaptation au début de l’adolescence

Prévalence des diagnostics psychiatriques et d’autres difficultés d’adaptation au début de l’adolescence

Prévalence des diagnostics psychiatriques et d’autres difficultés d’adaptation au début de l’adolescence

Prévalence des diagnostics psychiatriques et d’autres difficultés d’adaptation au début de l’adolescences

| Ajouter

Référence bibliographique [8401]

Carbonneau, René et Tremblay, Richard E. 1993. «Prévalence des diagnostics psychiatriques et d’autres difficultés d’adaptation au début de l’adolescence». Dans Les garçons de pères alcooliques : caractéristiques familiales, difficultés d’adaptation, et modèles d’intervention , sous la dir. de Richard E. Tremblay, Dobkin, Patricia L., Carbonneau, René, Dépelteau, Louise, Beauchesne, Hélène, Pihl, Robert O., Vitaro, Frank et Brunelle, André, p. 63-88. Rapport au Conseil Québécois de la Recherche Sociale. Montréal: Université de Montréal, Faculté des arts et des sciences, Groupe de recherche sur l’inadaptation psychosociale chez l’enfant.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- Identifier la prévalence des troubles du comportement chez les garçons de familles où le père présentait ou avait déjà présenté des problèmes d’alcoolisme.
- Comparer cette prévalence à celle retrouvée chez les garçons de familles où les pères n’avaient jamais présenté de problèmes d’alcoolisme.
- Établir des diagnostics différentiels des garçons qui présentent des troubles du comportement, en fonction des caractéristiques de leur environnement familial, plus particulièrement en fonction de la structure familiale et de l’alcoolisme des pères.

2. Méthode


Echantillon/Matériau :
- 1034 garçons de milieux socio-économiques faibles, dont les parents sont francophones et nés au Canada. Les garçons étaient à la fin de leurs études primaires au moment de la présente étude;
- 358 sujets ont été évalués à l’aide du DISC et des différents indices d’inadaptation;
- Les auteurs ont voulu évaluer en priorité les sujets de la cohorte ayant été évaluée par leur enseignant au-delà du 30ième percentile sur l’échelle d’agressivité-turbulence à la maternelle.

Instruments :
- Le diagnostic d’alcoolisme est établi sur la base du « Michigan Alcoholism Screening test » (Selzer, 1975) et les critères du « DSM-III-R »;
- Les versions parent, enfant et enseignant du « Diagnostic Interview Schedule for Children » (DISC);
- « QECS » (Tremblays et al., 1991);
- « PEI » (Pekaik et al., 1987).

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Le but de cette recherche était d’examiner la relation entre certaines caractéristiques familiales (dont l’alcoolisme du père) et la prévalence des troubles du comportement chez les garçons. Pour atteindre les objectifs de l’étude, trois dimensions de la problématique ont été prises en compte : les caractéristiques des parents, celles du milieu familial et les caractéristiques des troubles du comportement des garçons. L’étude a été réalisée auprès de 358 garçons à la fin de leurs études primaires. Les résulats de l’étude démontrent que l’alcoolisme du père a peu d’impact sur les troubles du comportement chez les garçons de l’échantillon. Seul le diagnostic de dépression sur la base des critères de « DSM-III » est plus prévalent chez les garçons issus de familles alcooliques, en particulier chez les familles où l’alcoolisme est intergénérationnel.