Le stress des mères monoparentales en relation avec l’agressivité de l’enfant d’âge préscolaire

Le stress des mères monoparentales en relation avec l’agressivité de l’enfant d’âge préscolaire

Le stress des mères monoparentales en relation avec l’agressivité de l’enfant d’âge préscolaire

Le stress des mères monoparentales en relation avec l’agressivité de l’enfant d’âge préscolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [8379]

Éthier, Louise S. et La Frenière, Peter. 1993. «Le stress des mères monoparentales en relation avec l’agressivité de l’enfant d’âge préscolaire ». Journal international de psychologie / International Journal of Psychology, vol. 28, no 3, p. 273-289.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- Identifier les domaines de l’éducation qui procurent du stress chez les mères et vérifier s’il existe un lien entre le niveau de stress maternel et l’agressivité de l’enfant à l’égard de ses pairs.
- Comprendre comment le stress parental est rattaché à des caractéristiques psycho-sociales de la mère, telles que l’âge, le niveau d’éducation, le revenu et le statut marital.
- Observer les interactions mère-enfant dans une situation de jeu, en tenant compte du niveau d’agressivité de l’enfant et du niveau de stress de la mère.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
75 familles francophones, provenant de la région de Montréal et de Trois-Rivières, comportant un enfant âgé de 3 à 4 ans inscrit à la garderie. Au total, il y a 41 garçons et 34 filles. Deux groupes d’enfants d’âge préscolaire ont été formés sur la base de leurs résultats à l’échelle d’agressivité du « Questionnaire d’évaluation des comportements au préscolaire ». Le groupe « agressif » est formé de 47 enfants. Le groupe « non agressif » est formé de 28 enfants. Les mères des enfants non agressifs ont en moyenne 31.1 ans et celles du groupe agressif, 30 ans. Les mères des enfants agressifs, sont moins scolarisées et elles ont un revenu annuel inférieur à l’autre groupe.

Instruments :
- Questionnaire démographique construit par Ethier (1985) : Cet instrument a été construit et validé pour la population canadienne;
- Questionnaire d’évaluation des comportements au préscolaire (QECP) : Ce questionnaire a été validé par plusieurs recherches, il est donc utilisable dans le contexte québécois.
- L’index de stress parental (ISP);
- Le système de cotation des interactions familiales (SCIF);
- La situation d’observation, le filmage et le matériel de jeu : « jeu de la gare Viking Land » et le « jeu d’assemblage Simplex multiplay ».

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Dans cette étude, les auteurs décrivent la relation existant entre le stress parental des mères vivant avec ou sans conjoint et le niveau d’agressivité de l’enfant vis-à-vis de ses pairs. De plus, ils ont observé les comportements des mères en situation de jeu avec leur enfant. L’échantillon se compose de 32 mères monoparentales et de 43 mères biparentales ayant des enfants de trois ou quatre ans évalués au QECP comme étant agressif (N=47) et non-agressif (N=28). Les résultats démontrent que (1) le niveau de stresss parental est similaire pour les mères monoparentales et biparentales, sauf si l’enfant est agressif; (2) en contrôlant statistiquement le revenu financier, il existe un lien très clair entre le stress des mères monoparentales et l’agressivité de l’enfant en garderie; (3) le niveau de scolarisation de la mère est la variable la plus reliée au stress maternel; (4) l’agressivité de l’enfant est reliée au faible revenu financier des mères : plus les mères sont pauvres plus l’enfant est agressif; (5) en situation de jeu avec l’enfant, les mères monoparentales sont plus contrôlantes et moins positives que les mères biparentales, et le négativisme de l’enfant augmente avec le niveau de stress de la mère. »