Les processus d’interaction mère-enfant chez des sujets atteints de dermatite atopique : une étude comparative et longitudinale

Les processus d’interaction mère-enfant chez des sujets atteints de dermatite atopique : une étude comparative et longitudinale

Les processus d’interaction mère-enfant chez des sujets atteints de dermatite atopique : une étude comparative et longitudinale

Les processus d’interaction mère-enfant chez des sujets atteints de dermatite atopique : une étude comparative et longitudinales

| Ajouter

Référence bibliographique [8374]

Gagnon, Claire. 1993. «Les processus d’interaction mère-enfant chez des sujets atteints de dermatite atopique : une étude comparative et longitudinale». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Tenter d’apporter un complément à l’étude de la relation mère-enfant lorsque le bébé est atteint d’eczéma.

Questions/Hypothèses :
Il y a 13 hypothèses, dont celle-ci : la fréquence des mouvements brutaux sera plus élevée dans le groupe d’enfants atteints de dermatite atopique que dans le groupe d’enfants qui n’en sont pas atteints.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
14 dyades mère-enfant réparties en deux groupes: un groupe contrôle qui comprend 7 dyades mère-enfant où l’enfant semble se développer normalement et ne présente pas de troubles physiques ainsi qu’un groupe expérimental qui comprend 7 dyades mère-enfant où l’enfant souffre d’une dermatite atopique et semble également se développer normalement. Les bébés ont en moyenne 29 semaines. Dans chacun des 2 groupes d’enfants, il y a 3 filles et 4 garçons. Les dyades mère-enfant proviennent au moins de la classe moyenne.

Instruments :
- Aux bébés : « Bayley Scales Of Infant Development » (Bayley, 1969);
- À la mère : « Questionnaire d’anxiété situationnelle et de traits d’anxiété », version française du S.T.A.I. (Spielberger et al. 1970);
- Observation directe;
- « L’Échelle de classification de Yarrow »;
- « L’Échelle de comportement maternel d’Ainsworth ».

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


La relation mère-enfant, dans les cas où l’enfant est atteint de dermatite atopique, a fait l’objet de nombreuses interprétations théoriques. Il est apparu nécessaire à l’auteure d’entreprendre une recherche consistant en une observation directe de la relation mère-enfant dans le milieu où elle s’exerce naturellement. Cette recherche porte sur un groupe expérimental (dyade mère-enfant où l’enfant souffre de dermatite atopique) et un groupe contrôle où l’enfant n’est pas atteint. Des observations ont été faites et des échelles d’évaluation ont été utilisées. Les résultats indiquent que les bébés eczémateux présentent un développement général normal et une humeur comparable à celle des bébés du groupe contrôle. Les résultats révèlent également que la relation entre la mère et l’enfant ne se caractérise pas manifestement par un rejet maternel ou par l’existence de sentiments fortement négatifs de la mère à l’égard de son bébé. Enfin, l’auteure constate aussi, dans le groupe expérimental, que les mères semblent moins sensibles aux indices comportementaux émis par l’enfant.