Décès périnatal : portrait des services offerts aux familles du Québec

Décès périnatal : portrait des services offerts aux familles du Québec

Décès périnatal : portrait des services offerts aux familles du Québec

Décès périnatal : portrait des services offerts aux familles du Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [829]

de Montigny, Francine, Verdon, Chantal, Lacharité, Carl et Baker, Marleen. 2010. «Décès périnatal : portrait des services offerts aux familles du Québec ». Perspective infirmière, vol. 7, no 5, p. 24-27.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette étude vise à recenser les données québécoises à propos des services destinés aux parents en deuil.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les données qui ont servi à la présente recherche proviennent d’informateurs-clés dans chacun des 95 centres de santé et des services sociaux du Québec (CSSS).» (p. 25)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Au Canada, 20% des grossesses se terminent par une fausse couche qui survient durant les vingt premières semaines, ce qui représente environ 100 000 fausses couches annuellement. […] Plusieurs auteurs ont traité de la vulnérabilité des parents qui ont perdu leur bébé en période périnatale (de Montigny et Beaudet, 1997; Verdon, 2004) : détresse psychologique, insatisfaction conjugale, anxiété ;a l’occasion de grossesses subséquentes et même difficultés d’attachement avec leurs autres enfants (Bier, 2004). Les intervenants méconnaissent souvent la problématique du deuil périnatal (MSSS, 2008). Certains craignent même que l’absence de protocoles bien établis influe sur l’intensité du soutien prodigué aux parents (MSSS, 2008).» (p. 24) Ce document présente l’offre des pratiques diversifiées existantes pour les parents en deuil, telles que les interventions au moment de l’annonce du décès, de la naissance et du postnatal immédiat, des interventions psychosociales de ''counseling'' ou de relation d’aide, les interventions qui mobilisent le soutien social. Ensuite, il est question des constats préoccupant sur le sujet tels que l’inégalité de l’offre de services inter et intarrégionale, l’absence de services pour les pères et la ritualisation des pratiques professionnelles.