Les pratiques organisationnelles de la gestion de l’équilibre travail-famille (ÉTF): nature, caractéristiques et effets: Sommaire de recherche

Les pratiques organisationnelles de la gestion de l’équilibre travail-famille (ÉTF): nature, caractéristiques et effets: Sommaire de recherche

Les pratiques organisationnelles de la gestion de l’équilibre travail-famille (ÉTF): nature, caractéristiques et effets: Sommaire de recherche

Les pratiques organisationnelles de la gestion de l’équilibre travail-famille (ÉTF): nature, caractéristiques et effets: Sommaire de recherches

| Ajouter

Référence bibliographique [8198]

Guérin, Gilles, Saint-Onge, Sylvie, Wils, Thierry, Haines, Victor, Trottier, Renée et Simard, Manon. 1994. Les pratiques organisationnelles de la gestion de l’équilibre travail-famille (ÉTF): nature, caractéristiques et effets: Sommaire de recherche. Montréal: Université de Montréal, École de relations industrielles.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La recherche entreprise porte sur les pratiques organisationnelles d’aide à la gestion de l’équilibre travail-famille (par exemple services de garderie, horaire flexible, horaire comprimé volontaire, travail à temps partiel volontaire, congés pour raisons personnelles, compléments de salaire et congés à la naissance, cheminement de carrière adapté aux exigences familiales, aide aux familles des employés déplacés géographiquement, etc.) et plus spécifiquement sur la mesure de leur efficacité. » (p. 4)

Questions/Hypothèses :
« Que peuvent faire ces dernières [les organisations] si elles veulent maintenir ou restaurer leur productivité dans un contexte ou les changements démographiques et sociologiques s’accélèrent et où les impacts négatifs se multiplient au même rythme? Elles devront passer d’une culture d’entreprise préjudiciable (ou indifférente) à l’équilibre travail-famille à une culture d’entreprise favorable à l’équilibre travail-famille. » (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Questionnaire distribué à 1214 entreprises québécoises dans la semaine du 22 au 26 mars 1993 (301 entreprises ont répondu au questionnaire)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Rapport détaillé de la recherche présenté au FCAR (Programme d’action concertée sur la conciliation du travail et des responsabilités familiales) et à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) (Comité famille-emploi), partenaire de la recherche.
« La recherche se situe au niveau organisationnel et c’est le point de vue du gestionnaire qui est adopté. S’il était possible de montrer que les bénéfices organisationnels découlant de ces pratiques -par exemple en matière d’absentéisme, de retards, de roulement ou d’augmentation de l’implication, du rendement, de la rétention etc.- l’emportent sur les coûts d’implantation et d’administration de telles pratiques, il y a fort à parier que de nombreux employeurs considéreraient avec plus d’intérêt la possibilité de les implanter. » (p. 4)
« [...] notre stratégie a été de scinder le projet en deux sous-projet: 1)une enquête exhaustive des pratiques implantées dans les organisations québécoises ainsi que des déterminants (contextuels) et des effets perçus de ces pratiques. L’unité d’analyse fut alors l’organisation et notre questionnement s’est adressé au responsable organisationnel de la gestion de ces pratiques; 2) une étude en profondeur des coûts et bénéfices de quelques pratiques-clés qui ressortiraient de la recherche précédente. L’unité d’analyse serait alors la pratique et les informations seraient tirées des dossiers organisationnels. Nous présentons ici le sommaire de la première recherche [...]. » (p. 5)