Le temps productif

Le temps productif

Le temps productif

Le temps productifs

| Ajouter

Référence bibliographique [8173]

Laroche, Denis. 1994. «Le temps productif». Dans Statistiques démographiques. Les hommes et les femmes : une comparaison de leurs conditions de vie , sous la dir. de Suzanne Asselin, Gauthier, Hervé, Lachapelle, Jean, Lavoie, Yolande, Duchesne, Louis, Jean, Sylvie, Laroche, Denis et Norbert, Yves, p. 225-254. Québec: Les publications du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Le présent chapitre est consacré à l’analyse de la contribution respective des hommes et des femmes aux activités productives sous l’angle du temps exigé pour la réalisation de ces activités. » (p. 225)
- « Ce chapitre abordera l’analyse du temps productif des hommes et des femmes avec une description de l’influence exercée par diverses variables socio-démographiques sur l’emploi du temps productif de l’ensemble de la population. » (p. 226)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Enquête sur l’emploi du temps réalisée à l’automne 1986 par Statistique Canada dans le cadre de l’Enquête sociale générale. (p. 226)

Type de traitement des données :
Analyse secondaire

3. Résumé


« Cette analyse du temps productif des hommes et des femmes permet de constater que la contribution des hommes et des femmes au temps productif dans son ensemble s’avère relativement comparable. Les activités productives des hommes et des femmes demeurent cependant encore fortement marquées par la division sexuelle des rôles productifs alors que l’arrivée de jeunes enfants se traduit par une forte augmentation du temps professionnel des hommes qui continuent d’assumer le rôle de parent pourvoyeur. Chez les femmes avec de jeunes enfants, le manque de flexibilité dans les horaires professionnels les amène à réduire leur participation au travail professionnel tout en augmentant le temps consacré aux activités domestiques pour assurer le rôle maternel. L’arrivée des enfants à l’âge scolaire permet à une plus grande proportion de femmes d’occuper un emploi tout en réduisant leur apport domestique. Si les hommes paraissent augmenter significativement leur temps domestique au moment de la présence de jeunes enfants dans le ménage, en revanche l’entrée des femmes sur le marché du travail ne semble pas associée à un effet aussi notable. Il semble bien que, dans ces circonstances, le poids de l’ajustement à court terme repose encore pour l’essentiel sur les femmes qui doivent s’évertuer à trouver un nouvel équilibre entre contraintes professionnelles et obligations domestiques. » (p. 239)