L’attachement parents-adolescents : un déterminant des perceptions de soutien des adolescents et de leur ajustement en période de transition scolaire

L’attachement parents-adolescents : un déterminant des perceptions de soutien des adolescents et de leur ajustement en période de transition scolaire

L’attachement parents-adolescents : un déterminant des perceptions de soutien des adolescents et de leur ajustement en période de transition scolaire

L’attachement parents-adolescents : un déterminant des perceptions de soutien des adolescents et de leur ajustement en période de transition scolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [8171]

Larose, Simon. 1994. «L’attachement parents-adolescents : un déterminant des perceptions de soutien des adolescents et de leur ajustement en période de transition scolaire». Thèse de doctorat, Sainte-Foy, Québec, Université Laval, Faculté des sciences sociales, Département de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le premier objectif spécifique consiste à évaluer la structure et l’importance des liens entre les représentations d’attachement, la PGSS [Perception Générale de Soutien Social], les perceptions spécifiques de soutien social et l’ajustement personnel en période de transition. [...] Le second objectif spécifique consiste à évaluer la persistance des modèles cognitifs opératoires d’attachement pendant la transition secondaire-collégial et à comparer leur persistance à celles des perceptions de soutien et de l’ajustement personnel. [...] Enfin, le troisième objectif spécifique est d’évaluer les capacités de prédiction des modèles d’attachement et de la PGSS dans l’explication de l’ajustement personnel en période de transitions. » (p. 19)

Questions/Hypothèses :
- « Les représentations d’attachement parents-adolescent constitueront un corrélat important de la PGSS [Perception Générale de Soutien Social] qui a son tour expliquera les perceptions de soutien social spécifiques aux événements préoccupants et au réseau social de l’adolescent en période de transition scolaire. Les perceptions générales et spécifiques de soutien social apporteront une contribution unique et indépendante à l’explication de l’ajustement personnel de l’adolescent en période de transition;
- Les représentations d’attachement seront très persistantes pendant la transition scolaire et cette persistance sera supérieure à celle des perceptions spécifiques de soutien social et d’ajustement personnel;
- Les représentations d’attachement et la perceptions générale de soutien social détermineront l’évaluation cognitive des adolescents quant aux ressources de soutien au collège et contribueront, par conséquent, au développement du sentiment de solitude au collège. » (p. 20)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Étude 1 :
« L’échantillon final est donc composé de 320 femmes et 139 hommes dont l’âge varie de 15 à 20 ans (âge moyen = 17 ans). Soixante-dix pourcent des élèves sont admis dans un programme d’enseignement général alors que 30% chemineront dans un programme d’enseignement professionnel à l’automne. La majorité des répondants proviennent de familles intactes, des sujets ont vécu la séparation de leur parent à la suite d’un divorce et 3,2 % ont vécu une séparation suite au décès de la mère ou du père. [...]
[Études 2 et 3] :
Deux cent quatre-vingt-dix-huit adolescents et jeunes adultes caucasiens âgés entre 15 et 20 ans (226 femmes et 72 hommes) ont été rencontrés à deux reprises, à la fin de leur cours secondaire et au milieu du premier trimestre d’étude au collège. [...] 49% d’entre eux résidaient dans leur famille au moment des deux cueillettes de données [...]. La majorité des répondants proviennent de familles intactes. Le revenu médian du père se situe dans la catégorie $40000 - $49000 alors que celui de la mère est situé dans la catégorie $10000- $19000. D’autre part, la scolarité moyenne du père est de 13,1 années et celle de la mère de 12,3 années. » (p .113)

Instruments :
- Inventaire d’Attachement Parents-Adolescents (Armsdent + Greenberg, 1987);
- Mother-Father-Peer scale (Epstein, 1983);
- Mesure d’évaluation du soutien interpersonnel (Cohen + Hoberman, 1983);
- Mesure des perceptions de soutien social spécifiques aux événements préoccupants;
- Adaptation de l’Inventaire de Réseau Social (Perl + Trickett, 1988) (non utilisé dans l’étude trois);
- Échelle d’anxiété interactive (Leary, 1983) (non utilisé dans l’étude 3);
- Échelle révisée du sentiement de solitude (Russell, Peplau + Cutrona, 1980).

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« L’objectif général de cette thèse est d’évaluer la nature des relations entre les représentations d’attachement parents-adolescent, les perceptions de soutien social et l’ajustement socio-émotif en période de transition scolaire. Plus spécifiquement, elle examine dans 3 articles empiriques différents, trois thèmes importants de la théorie de l’attachement auprès d’une population adolescente: la nature et la structure des modèles cognitifs opératoires (article 1), la persistance de ces modèles au moment du passage du secondaire vers le collégial (article 2) et leur capacité de prédire l’évaluation du soutien et la qualité de l’ajustement personnel pendant cette transition scolaire (article 3). [...] Les résultats du premier article indiquent que les représentations d’attachement aux parents son associées positivement aux perceptions générales et spécifiques de soutien social et à l’ajustement socio-émotif. L’évaluation d’un modèle d’équations structurales suggère que les perceptions de soutien jouent un rôle médiateur entre les représentations d’attachement et l’ajustement socio-émotif. Le deuxième article montre que l’attachement est très stable pendant la transition et que cette stabilité est plus forte que celle des perceptions de soutien social et d’ajustement. Par ailleurs, les représentations d’attachement des jeunes séparés de leur famille s’améliorent pendant que leurs sentiments de solitude et d’anxiété sociale augmentent et que leur perception générale de soutien social diminue. Enfin, le troisième article révèle que la qualité des représentations d’attachement à la fin du secondaire prédispose les adolescents à évaluer positivement les ressources de soutien au collège et prévient le développement de sentiments de solitude. De plus, l’évaluation cognitive du soutien social au collège explique partiellement la relation entre l’attachement mère-adolescent et le développement du sentiment de solitude au collège pour les jeunes séparés de leur famille. Ces résultats sont interprétés à la lumière des connaissances théoriques et empiriques sur l’attachement et les perceptions de soutien social à l’adolescence. » (p. ii)