La violence conjugale

La violence conjugale

La violence conjugale

La violence conjugales

| Ajouter

Référence bibliographique [8155]

Lemieux, Denise. 1994. «La violence conjugale». Dans Traité des problèmes sociaux , sous la dir. de Fernand Dumont, Langlois, Simon et Martin, Yves, p. 337-362. Québec: Institut québécois de recherche sur la culture.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Faire un bilan de la recherche sur le phénomène de la violence conjugale

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Diverses recherches sur le phénomène de la violence conjugale

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Malgré les nombreuses recherches entreprises ces dernières années au Québec afin de mesurer l’ampleur de la violence conjugale et définir des modes d’intervention efficaces, plusieurs aspects de ce phénomène demeurent encore mal connus. Ce chapitre fait le point des connaissances sur un problème dont le mouvement féministe a fortement contribué à la prise de conscience collective. D’abord, que savons-nous de l’existence historique du phénomène des femmes battues et des attitudes à leur égard? La violence conjugale était-elle moins répandue autrefois ou simplement plus cachée qu’elle ne l’est aujourd’hui? Ces question se heurtent au silence du passé sur les femmes battues. C’est à travers les archives judiciaires, la presse, voire par le biais de l’histoire orale qu’on peut espérer lever une partie du voile qui recouvre la réalité de la violence conjugale. [...] La seconde partie du texte présente les résultats d’un certain nombre d’enquêtes statistiques visant à mesurer l’ampleur de la violence conjugale, phénomène difficilement quantifiable comme tout ce qui relève de la vie privée. [...] La troisième partie porte sur les dimensions socioculturelles et les profils de clientèles. On y fait état de nombreuses études quantitatives et qualitatives qui établissent des variations socioculturelles et socio-économiques du phénomène. [...] La suite du texte signale quelques résultats d’études portant sur différents aspects du phénomène de la violence conjugale : i) les processus de recherche d’aide; ii) les différentes attitudes des intervenants (policiers, médecins, infirmières, etc.); iii) les modes d’organisation et d’intervention dans les maisons d’hébergement; iv) la diversification des modèles d’intervention et de concertation. La conclusion aborde la violence conjugale sous l’angle des changements de valeurs dont les sociétés occidentales furent le théâtre depuis deux siècles. » (Traité des problèmes sociaux. En bref, pp. 69-71)