La coopération famille-école et l’apprentissage précoce du langage écrit

La coopération famille-école et l’apprentissage précoce du langage écrit

La coopération famille-école et l’apprentissage précoce du langage écrit

La coopération famille-école et l’apprentissage précoce du langage écrits

| Ajouter

Référence bibliographique [8147]

Martinez, Jean-Paul. 1994. «La coopération famille-école et l’apprentissage précoce du langage écrit». Dans La famille et l’éducation de l’enfant de la naissance à six ans , sous la dir. de Bernard Terrisse et Boutin, Gérald, p. 93-109. Montréal: Les Éditions Logiques.

Fiche synthèse

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Il ressort de cette analyse que les chercheurs qui s’intéressent à l’apprentissage précoce de la lecture ne peuvent plus se permettre d’ignorer l’apport que constitue l’intervention effective et participante des parents, même dans l’élaboration des programmes. L’efficacité d’un programme d’éducation familiale précoce pourrait se mesurer par le degré de participation des parents au projet éducatif. Les parents des enfants doivent donc s’engager pleinement dans ce processus préventif. Les enseignants, non seulement au préscolaire, mais aussi au primaire, se doivent d’être les promoteurs de cette nouvelle approche car tout le projet éducatif de l’école doit être modifié en ce sens. La majorité des études actuelles s’entendent pour considérer que l’apprentissage précoce de la lecture ne peut plus reposer sur des pratiques issues des méthodes d’enseignement de la lecture mais bien sur des démarches d’apprentissage et d’enseignement s’inspirant des modèles cognitifs intégrés de lecture-écriture.