Structuration éducative parentale et fonctionnement cognitif des jeunes enfants

Structuration éducative parentale et fonctionnement cognitif des jeunes enfants

Structuration éducative parentale et fonctionnement cognitif des jeunes enfants

Structuration éducative parentale et fonctionnement cognitif des jeunes enfantss

| Ajouter

Référence bibliographique [8133]

Pageau, Danis et Palacio-Quintin, Ercilia. 1994. «Structuration éducative parentale et fonctionnement cognitif des jeunes enfants ». Journal international de psychologie / International Journal of Psychology, vol. 29, no 2, p. 129-145.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
La présente recherche a pour but de vérifier la relation entre le type de structuration éducative parentale et le fonctionnement cognitif d’enfants québécois de 5 ans.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 47 familles (27 garçons et 20 filles). Les enfants sont âgés de 60 à 76 mois ( moyenne : 69,89). Les familles sont toutes d’origine québécoise francophone et résident dans la région de Trois-Rivières.

Instruments :
- Questionnaire sur la structuration éducative parentale (QSEP) de Palacio-Quintin et Lavoie (1986);
- Épreuve de libres combinaisons d’objets (adaptation des épreuves d’Orsini-Bouichou par Palacio-Quinti, 1983);
- Aucune indication des qualités psychométriques de ces instruments.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Un grand nombre de recherches ont tenté de vérifier la relation entre attitudes parentales et développement intellectuel des enfants. Parmi les approches utilisées, celle de Lautrey (1980) se distingue par le fait qu’elle s’inspire de la théorie du développement cognitif de Piaget. La présente recherche, qui va dans le même sens, a pour but de vérifier la relation entre le type de structuration éducative parentale et le fonctionnement cognitif d’enfants québécois de 5 ans. La structuration éducative parentale est mesurée avec le QSEP (Palacio-Quintin et Lavoie, 1986). Le fonctionnement cognitif est mesuré à l’aide des épreuves de libres combinaisons d’objets élaborées par Orsini-Bouichou (1982). Les résultats, obtenus à partir d’un échantillon de 47 familles, indiquent qu’une faible structuration éducative, autant chez les mères que chez les pères, est reliée à un moins bon fonctionnement cognitif que la structuration éducative parentale souple et rigide. »