La réticence des personnes-soutien de personnes âgées dépendantes vis-à-vis l’utilisation des services de soutien formel: Un défi pour le milieu de la recherche et de l’intervention

La réticence des personnes-soutien de personnes âgées dépendantes vis-à-vis l’utilisation des services de soutien formel: Un défi pour le milieu de la recherche et de l’intervention

La réticence des personnes-soutien de personnes âgées dépendantes vis-à-vis l’utilisation des services de soutien formel: Un défi pour le milieu de la recherche et de l’intervention

La réticence des personnes-soutien de personnes âgées dépendantes vis-à-vis l’utilisation des services de soutien formel: Un défi pour le milieu de la recherche et de l’interventions

| Ajouter

Référence bibliographique [8128]

Paquet, Mario. 1994. La réticence des personnes-soutien de personnes âgées dépendantes vis-à-vis l’utilisation des services de soutien formel: Un défi pour le milieu de la recherche et de l’intervention. Montréal: Université de Montréal, Cahiers du doctorat en sciences humaines appliquées, cahiers no 94-01.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif du présent travail est de faire le point sur la réticence comme telle et principalement d’énoncer une problématique théorique permettant son exploration; une hypothèse de recherche sera ainsi formulée. En conclusion, nous discuterons de la pertinence sociosanitaire et scientifique d’explorer la réticence. » (p. 4)

Questions/Hypothèses
« Mais s’agit-il réellement d’une réticence des personnes-soutien vis-à-vis l’utilisation des services ou d’une incapacité du système à organiser des services adaptés au processus interactif de la dynamique du soutien familial et du caractère évolutif et changeant de la prise en charge d’une personne âgée dépendante. » (p. 4)
« Les pratiques de maintien à domicile des personnes-soutien sont structurées par des stratégies de prise en charge qui s’inscrivent dans une logique caractérisée par ’une distance relative’ par rapport à la logique de prise en charge institutionnelle. » (p. 17)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Données documentaires diverses
- Recherches sur les personnes-soutien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Il est étonnant de constater qu’aucune recherche ne s’est encore vraiment arrêtée jusqu’à ce jour à un phénomène de plus en plus mis en évidence par les écrits récents: la réticence des personnes-soutien vis-à-vis l’utilisation des services de soutien formel. Pourtant, cette réticence ne questionne-t-elle pas, entre autres choses, la faisabilité de la prévention, donc du même coup la mise sur pied de mesures de soutien à l’égard des personnes-soutien qui, de toute évidence, selon les évaluations, en ont réellement besoin? De plus, cette réticence ne questionne-t-elle pas aussi la faisabilité de ’l’interaction’ ou de ’l’interface’ entre le réseau de soutien formel et informel que l’État souhaite optimal? » (pp. 3-4) « La réalité des personnes-soutien est plus que la somme des tâches qu’elles accomplissent et des problèmes qu’elles vivent. Le vécu relatif à l’expérience de l’assistance s’inscrit dans une logique d’action où la gestion de la prise en charge est négociée dans un processus dynamique de liens d’interaction entre les acteurs des différents systèmes de soutien (famille, informel, formel). » (p. 8)