L’intégration des jeunes enfants déficients mentaux en garderie

L’intégration des jeunes enfants déficients mentaux en garderie

L’intégration des jeunes enfants déficients mentaux en garderie

L’intégration des jeunes enfants déficients mentaux en garderies

| Ajouter

Référence bibliographique [8074]

Terrisse, Bernard et Nadeau, Monique. 1994. «L’intégration des jeunes enfants déficients mentaux en garderie». Dans La famille et l’éducation de l’enfant de la naissance à six ans , sous la dir. de Bernard Terrisse et Boutin, Gérald, p. 127-145. Montréal: Les Éditions Logiques.

Fiche synthèse

3. Résumé


L’ensemble de ces réflexions conduit à dresser un bilan pessimiste de l’application des politiques d’intégration dans le domaine de la petite enfance au Québec. Le bilan est lourd car aucune des conditions requises à l’intégration ne peut être décelée. Aux États-Unis, les expériences d’intégration, dans l’ensemble, ont été soigneusement planifiées sur plusieurs années et comprenaient une phase exploratoire importante, notamment des recherches conduites sur des groupes restreints. Rien n’a été fait en ce sens au Québec. Pour les auteurs, l’option actuelle des services à la petite enfance présentant des déficiences relève de l’aventurisme car elle ne repose sur aucune étude préalable, sur aucune recherche sérieuse qui puisse la justifier et la fonder. Ce sont les enfants déficients mentaux et leurs familles qui en assumeront les conséquences.